Articles

Le - 107 plants de cannabis saisis par les gendarmes dans l’Orne

107 plants de cannabis saisis par les gendarmes dans l’Orne

107 plants de cannabis saisis dans l'Orne / © Gendarmerie de l'Orne
107 plants de cannabis saisis dans l’Orne / © Gendarmerie de l’Orne

La compagnie de gendarmerie de Mortagne-au-Perche peut s’enorgueillir d’une belle saisie de stupéfiants. 107 plants de cannabis ont été découverts dans un jardin, par hasard. C’est l’odeur qui a mené les enquêteurs vers les produits prohibés.

Par L.APublié le 22/10/2019 à 18:17 Mis à jour le 22/10/2019 à 18:37Lundi 21 octobre 2019, les gendarmes patrouilles dans le bourg de La Ventrouze (Orne). Ils enquêtent sur des vols commis au préjudice des personnes âgées. Tout à coup, ils constatent une forte odeur de cannabis qui se dégage d’un jardin. Un regard par-dessus le mur les conforte dans leurs soupçons : une vingtaine de plants de cannabis se trouvent dans la propriété.

107 plants de cannabis saisis par les gendarmes dans l’Orne

107 plants de cannabis saisis par les gendarmes dans l'Orne / © Gendarmerie de l'Orne
107 plants de cannabis saisis par les gendarmes dans l’Orne / © Gendarmerie de l’Orne
107 plants de cannabis saisis par les gendarmes dans l'Orne / © Gendarmerie de l'Orne
107 plants de cannabis saisis par les gendarmes dans l’Orne / © Gendarmerie de l’Orne

Les lieux appartiennent à un homme de 33 ans défavorablement connu de la Justice pour des faits de transport et détention de stupéfiants survenus en 2017 à Gif sur Yvette (91).

Une perquisition est menée durant laquelle de nombreux pieds de plants de cannabis sont découverts à l’extérieur mais aussi à l’intérieur de l’habitation.

Au total, ont été saisis :

  • 107 pieds de plants de cannabis
  • 90 grammes de têtes et herbes de plants de cannabis
  • 1,5 gramme de MDMA
  • 2 sacs poubelles de 50 litres contenant des feuilles de plants de cannabis de manucure séchée
  • 1 kilogramme de feuilles émiettés de plants de cannabis
  • et plusieurs chambres de culture de cannabis.

L’homme a été placé en garde à vue le jour-même, lundi 21 octobre. 
Il devra répondre des faits suivants :

  • production ou fabrication non autorisées de stupéfiants
  • transport non autorisé de stupéfiants
  • offre ou cession non autorisée de stupéfiants
  • acquisition non autorisé de stupéfiants
  • et usage illicite de stupéfiants

Il sera entendu par la justice le 4 février 2020. L’ensemble des scellés a été détruit.

Source : rance3-regions.francetvinfo.fr

Partagez cet article !