Articles

Le - Alcoolisé, le récidiviste a insulté et menacé des gendarmes : 10 mois de prison ferme

Alcoolisé, le récidiviste a insulté et menacé des gendarmes : 10 mois de prison ferme

17h19 – 13 juin 2019 – par L.Q

Le 13 juin, le tribunal correctionnel de Laval a condamné un homme de 37 ans à dix mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Alcoolisé, il avait insulté et menacé des gendarmes.

Regardant ses chaussures, le prévenu bredouille des explications. « Je ne suis pas comme ça. Je ne fais pas cela. Les gendarmes ont abusé de moi. C’était injuste », explique ce Mahorais de 37 ans. Le 28 avril, il roule sur le boulevard des Trappistines à Laval. La musique de son auto-radio est très forte. Sa conduite est hésitante.

Alertés par ce comportement sur la route, des gendarmes décident alors de le contrôler. L’automobiliste le prend très mal et commence à insulter les forces de l’ordre. « Vous avez débuté par insulter les deux femmes, puis avez continué avec des insultes homophobes envers le gendarme », explique la présidente Sabine Orsel.

Multirécidiviste

L’automobiliste accepte de souffler dans l’éthylotest, qui se rélève positif. Il refuse de se soumettre à d’autres tests pour évaluer son alcoolémie et pour vérifier s’il est sous l’emprise de stupéfiants. Il va menacer les gendarmes. « Si je te retrouve dans le civil, je te fais la peau », a-t-il adressé.

Multirécidiviste, il compte déjà une dizaine de condamnations, quasiment toujours pour le même motif. « J’étais sur le bord de la route. Ils sont venus me contrôler parce que ma musique était trop forte. J’étais tranquille à la station service, je voulais juste aller jouer au foot », balbutie le prévenu. Il ne présentera des excuses qu’à la demande de la présidente. « Avez-vous quelquechose à rajouter  ? », interroge Sabine Orsel. « Tout va bien », répond-il.

Un homme dangereux

Ce n’est pas l’avis du vice-procureur Franck Burstert. « Je m’interroge sur son comportement. Cette procédure ne fait pas sens chez lui. C’est quelqu’un de dangereux », lance-t-il. Il demande dix mois d’emprisonnement ferme avec mandat de dépôt.

L’avocat du prévenu, Maitre Robert, tentera de lui éviter ce mandat de dépôt. Peine perdue. Le tribunal suivra les réquisitions du vice-procureur. Le trentenaire est directement parti en prison.

Sourcewww.lecourrierdelamayenne.fr

Partagez cet article !