Articles

Le - Changement de brigade de gendarmerie à Livré-sur-Changeon

Changement de brigade de gendarmerie à Livré-sur-Changeon

À partir du 1 mai, c’est la brigade de gendarmerie de Saint-Aubin qui reprend en charge la sécurité de la commune de Livré-sur-Changeon.

De g à d : Lieutenant Jérôme Quanquoit, Emmanuel Fraud, maire de Livré-sur-Changeon et le major Le Nicol.           De g à d : Lieutenant Jérôme Quanquoit, Emmanuel Fraud, maire de Livré-sur-Changeon et le major Le Nicol.

Mardi 30 avril, le Lieutenant Jérôme Quanquoit, chef de la brigade de gendarmerie de Liffré, le major Sylvain Le Nicol, chef de la brigade de gendarmerie de Saint-Aubin-du-Cormier, et Emmanuel Fraud, maire de Livré-sur-Changeon, se sont réunis à la mairie pour officialiser le changement de brigade.

En effet, à partir du 1er mai, la commune sera rattachée, sur le plan sécuritaire, à la brigade de Saint-Aubin-du-Cormier, autonome depuis 3 ans, qui servira 19 500 habitants avec 19 personnels, et non plus à celle de Liffré.

Liffré, 21 personnels pour 35 000 habitants

La demande avait été faite par Emmanuel Fraud, en 2017, afin de rapprocher les habitants de Livré de leur unité de gendarmerie de rattachement. En effet, Liffré est à environ 16 km alors que Saint-Aubin-du-Cormier est à 6 km.

De plus, étant rattachée à la compagnie de Vitré, la brigade de Saint-Aubin-du-Cormier traverse régulièrement la commune par la RD 794.

La brigade de Liffré, 21 personnels pour 35 000 habitants, sera déchargée et pourra consacrer davantage de temps aux communes de la périphérie rennaise dont la population croît très rapidement.

Cela n’empêchera pas les deux brigades de travailler ensemble sur des affaires importantes.

Les missions de la Gendarmerie sont d’assurer la sécurité publique et routière, la prévention, la proximité par le contact avec la population, la médiation sociale, les enquêtes judiciaires… En résumé, mieux vaut prévenir que réprimer.

Intervention plus rapide

La démarche de ce basculement sera tout bénéfice pour la population avec une brigade de gendarmerie plus proche pour les démarches (procurations, plaintes…) et une intervention plus rapide des gendarmes lorsque c’est nécessaire.

Les deux brigades sont ouvertes 7 jours sur 7, de 8 h à 12 h et de 14 h à 18 h en semaine, de 9 h à 12 h et de 15 h à 18 h les dimanches et jours fériés. Un interlocuteur est disponible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 grâce à l’interphone qui renvoie au centre opérationnel. De plus, la brigade numérique propose un service 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 pour répondre à toutes les questions ayant trait à la sécurité du quotidien : www.gendarmerie.interieur.gouv.fr

Partagez cet article !