Articles

Le - Gendarmes caillassés et voitures brûlées aux Fougères

  • GRAND-CHARMONT | VIOLENCES URBAINES

Gendarmes caillassés et voitures brûlées aux Fougères

Dans la nuit de vendredi à samedi, plusieurs véhicules, et deux garages, ont été incendiés. Les gendarmes, qui accompagnaient les pompiers venus éteindre les différents sinistres, ont été pris à partie par une vingtaine de (très) jeunes.

LE 20/07/2019 À 17:30 MIS À JOUR LE 20/07/2019 À 17:42

Plusieurs voitures ont été brûlées dans le quartier des Fougères.  « L’horreur », selon une habitante.  Photo ER /Christian LEMONTEY
http://www.estrepublicain.fr
www.estrepublicain.fr

« Ça fait trente ans que j’habite là et je n’avais jamais vu ça ». En ce samedi matin, cette petite dame qui se promène dans le quartier, apparemment tranquille, des Fougères, à Grand-Charmont, a une mine toute dépitée. Dans la nuit, peu après 4 h 30, elle a été réveillée par les pompiers : le garage de son voisin, rue de Champagne-Ardennes, était en feu. « Le pauvre, il est à la retraite comme moi, il s’en servait pour bricoler ; il ne reste plus rien ». Intentionnel, l’incendie ne visait pas spécialement l’atelier de cet habitant : le feu s’est propagé à partir de deux voitures, elles-mêmes incendiées, stationnées devant deux garages.

Le calme ailleurs

Dans ce quartier – où aucun couvre-feu n’avait été décrété, contrairement à ceux d’Audincourt, Montbéliard et Sochaux – la nuit a été chaude. La ville a concentré, selon la préfecture, l’essentiel des problèmes rencontrés dans le département. Rien à voir, d’après les autorités, avec la CAN (coupe d’Afrique des nations), mais tout avec de malheureuses bien qu’ordinaires violences urbaines. Ici, entre 2 h 30 et 4 h 30, il y a eu trois feux de poubelles et trois véhicules incendiés (un quatrième a brûlé car garé à côté) rues de Normandie, des Flandres et de Lorraine.

Pire encore : des affrontements qualifiés de « légers » par la préfecture. Quand les pompiers sont arrivés dans le quartier, ils étaient accompagnés par les gendarmes du peloton de Montbéliard. Ces derniers – mais pas les soldats du feu — ont été pris pour cible et caillassés par une vingtaine de jeunes. Voir de « très jeunes », d’après les premiers éléments de l’enquête. Il n’y a eu aucun blessé, ni d’interpellé. Des photos ont été prises : les identifications des auteurs sont en cours.

Sur le reste du Pays de Montbéliard, la nuit a été beaucoup plus calme. Signalons toutefois qu’un véhicule, propriété d’un Audincourtois, a été incendié aux Buis à Valentigney et qu’une poubelle est partie en fumée dans le quartier des Forges à Audincourt.

Sophie DOUGNAC

Source : www.estrepublicain.fr

Partagez cet article !