Articles

Le - IVRE, IL FRAPPE UN… GENDARME

ETUPES (25) : IVRE, IL FRAPPE UN… GENDARME

Décidément, ce 1 er janvier n’était pas le jour des gendarmes. Ce mardi matin vers 11 h, une patrouille sillonne la zone de Technoland, à Étupes, et aperçoit un véhicule à l’arrêt en plein secteur désert. Le conducteur paraît endormi au volant. Les militaires reprennent leur route avant de repasser quelques dizaines de minutes plus tard. Plus de voiture à l’horizon. Il ne faudra pas bien longtemps pour la retrouver… au fond d’un fossé.

À l’évidence, le chauffeur n’avait pas éliminé tout le surplus de la nuit et n’était toujours pas en mesure de mener à bien son embarcation. Lorsque les gendarmes ont voulu le soumettre à un dépistage d’alcoolémie, l’homme s’est subitement senti pousser des ailes et des velléités. Il a d’abord déversé son trop-plein… d’injures avant de porter la main au visage de l’un des militaires.11 h, une patrouille sillonne la zone de Technoland, à Étupes, et aperçoit un véhicule à l’arrêt en plein secteur désert. Le conducteur paraît endormi au volant. Les militaires reprennent leur route avant de repasser quelques dizaines de minutes plus tard. Plus de voiture à l’horizon. Il ne faudra pas bien longtemps pour la retrouver… au fond d’un fossé.

Il a alors fallu menotter au sol l’irascible conducteur et le ramener à la brigade locale. Il a refusé de souffler dans l’appareil. Il a donc été placé en cellule de dégrisement, histoire de faire retomber les degrés. Cet habitant de Seignosse, dans les Landes, âgé de 27 ans, devra prochainement s’expliquer devant le tribunal pour refus de se soumettre à un dépistage et surtout outrages et violences sur un représentant de l’autorité publique. Histoire de calmer les ardeurs constatées en ce premier jour de l’année, il faut s’attendre à ce que la justice adresse des messages forts…

Sourcehttp://www.estrepublicain.fr  Le 3 janvier 2013

Partagez cet article !