Articles

Le - La gendarmerie nationale propose 13 000 postes par an

La gendarmerie nationale propose 13 000 postes par an

La gendarmerie nationale recrute en permanence. Plusieurs voies existent pour faire carrière. Explications.

L’adjudant Bruno Canet est adjoint au chef du centre d’information et de recrutement (CIR) de la gendarmerie de Caen.
L’adjudant Bruno Canet est adjoint au chef du centre d’information et de recrutement (CIR) de la gendarmerie de Caen.

La  recrute. Plus de 13 000 postes sont proposés chaque année sur l’ensemble du territoire.

L’adjudant Bruno Canet, du centre d’information et de recrutement (CIR) de la gendarmerie de Caen, était à Flers dernièrement où il intervient entre autres auprès des personnes accompagnées par la Mission locale des jeunes du bocage. Il se déplace sur les trois départements de l’ex région Basse-Normandie.

Une diversité de métiers

La gendarmerie compte une « diversité de métiers », confie le sous-officier, et la carrière militaire offre de nombreuses perspectives.

La gendarmerie nationale compte 110 000 personnels déployés partout en France, y compris dans les départements et territoires d’outre-mer. Leur mission : « faire respecter la loi », résume l’adjudant Bruno Canet. La gendarmerie couvre 96 % du territoire dans lequel vit la moitié de la population.

Les militaires assurent les mêmes missions que les policiers, qui sont présents dans les zones urbaines. Une des différences notables, outre le statut de militaire :

Le gendarme vit en brigade, sur son lieu de travail. Il y a toujours un logement qui l’attend. Il est gratuit en échange d’une disponibilité importante.

Les qualités requises

La gendarmerie compte trois grandes composantes : la garde républicaine, la gendarmerie mobile, composée d’escadrons qui peuvent être déployés sur l’ensemble du territoire, et la gendarmerie départementale. « C’est le plus gros de la troupe, le gendarme que la population connaît ».

Les qualités requises pour être gendarme, selon l’adjudant Canet :

il faut avoir envie de travailler en équipe, d’avoir des responsabilités, aimer le contact avec les gens mais surtout avoir envie d’un métier sans routine au quotidien comme au cours de sa carrière.

Il faut aussi accepter d’être mobile géographiquement et d’avoir de la disponibilité.

Deux portes d’entrée

Deux portes d’entrée existent pour devenir gendarme : en devenant gendarme adjoint volontaire (GAV) ou en passant directement le concours.

Le gendarme adjoint volontaire est l’équipier du gendarme. Il l’accompagne et cela permet d’acquérir la maturité et l’expérience et de découvrir le métier.

Pour devenir GAV, il faut avoir entre 17 et 26 ans. Il n’y a pas de condition de diplômes. Il faut être de nationalité française, ne pas avoir de problème de santé, ni d’antécédents judiciaires. Le contrat est de 6 ans maximum. « Le recrutement est permanent ».

Le concours de gendarme est ouvert, lui, aux personnes titulaires d’un bac, de 18 à 35 ans. « Deux concours sont organisés, chaque année ».

Gendarme adjoint volontaire : « un tremplin »

Pour devenir gendarme, le GAV doit passer ce concours en interne. « 92 % des GAV à avoir passé le concours ont réussi. C’est un tremplin réel », assure le militaire. La formation se fait dans les écoles de la gendarmerie : 3 mois pour un GAV et 10 mois pour un gendarme.

Côté rémunération, un GAV gagne environ 1 200 € nets, un gendarme, 1 800 €. Le gendarme peut évoluer tout au long de sa carrière.

A noter qu’actuellement, des spécialités recrutent en gendarmerie dans six domaines : administration et gestion du personnel, armurerie et pyrotechnie, auto-engins blindés, gestion logistique et financière, restauration collective ainsi qu’affaires immobilières.

Devenir réserviste

On peut aussi devenir réserviste.

Il s’agit de personnes qui ont du temps libre, comme des étudiants, pour donner un coup de main dans le cadre de missions rémunérées à la journée.

C’est ouvert aux personnes de 18 à 40 ans.

Plus d’informations auprès du centre d’information et de recrutement de la gendarmerie de Caen, 5, avenue du 43e Régiment d’Artillerie 14 000 Caen. Contact au 02 31 35 93 36. Site Internet : www.lagendarmerierecrute.fr

Partagez cet article !