Articles

Le - La Sedanaise Ludivine Habai est championne de France d’équitation

La Sedanaise Ludivine Habai est championne de France d’équitation

   MIS EN LIGNE LE 4/08/2019 À 12:43 JULIEN PARCINSKI

L’Ardennaise a remporté le concours par équipes de hunter lors du championnat de France.

Avec ce succès, Ludivine Habai et son cheval So Good du thin ont reçu une cape avec un liséré tricolore.
Avec ce succès, Ludivine Habai et son cheval So Good du thin ont reçu une cape avec un liséré tricolore.

Quand la Marseillaise a retenti au parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron, Ludivine Habai a pensé à tout le travail accompli pour réaliser cette performance. Après avoir été championne de France en 2011 au concours complet, la Sedanaise a réitéré l’exploit dans une autre catégorie : le Hunter qui mélange le saut d’obstacles et le dressage.

« J’aime cette discipline car c’est celui qui monte le mieux qui remporte la compétition contrairement au saut d’obstacles où c’est le plus rapide », explique celle qui occupe les fonctions de gendarme dans sa vie professionnelle. Avec ses partenaires, elle a réussi à glaner la médaille d’or au bout de six jours de compétition marqué par la canicule. « Lors de l’épisode de forte chaleur de juin, j’ai continué à m’entraîner car je pressentais qu’il ferait très chaud durant le championnat de France », explique la jeune femme de 29 ans.

“J’ai fait naître mon cheval donc c’est un immense bonheur d’être sacré avec lui”

Son intuition a été parfaite tant elle a brillé durant la semaine de compétition. Ludivine Habai était même proche de réaliser le doublé avec l’individuel. Malheureusement, après avoir passé deux-tiers du concours à la deuxième place, celle qui a débuté l’équitation à sept ans a craqué lors de la dernière journée.Le chiffre

2 Comme le nombre de fois où Ludivine Habai a remporté le championnat de France. Après 2011 au concours complet, la Sedanaise ramène une deuxième couronne nationale en hunter par équipes.

« Mon cheval So Good du thin a eu peur d’un obstacle. Je finis huitième », dit-elle sans amertume, déjà fier de son parcours. D’autant plus que la licenciée du club de l’Étrier Ardennais à Givonne a une relation particulière avec son équidé. « Avec mes parents, nous l’avons fait naître. Des cavaliers s’en sont occupés puis j’ai repris la main il y a deux ans. C’est donc un immense bonheur d’être sacré avec lui dans le concours par équipes », déclare Ludivine Habai, encore toute heureuse de ce sacre.

La championne de France a maintenant prévu de prendre une année de repos pour souffler. Avant de repartir pour de nouvelles aventures et briguer un troisième sacre national.«La récompense du travail accomplie»

Pour Patrick Habai, son papa, la victoire a été accueillie comme il se doit . « Nous la suivons dans n’importe quels concours quelle que soit la ville alors la voir gagner avec le cheval qu’on a fait naître, c’est une grande joie » énonce le paternel. Et le succès ne doit rien au hasard. « Rien n’a été négligé. C’est l’aboutissement de plusieurs mois de dur labeur ce qui rend la victoire encore plus belle » poursuit celui qui n’a pu contenir quelques larmes de joies quand Ludivine est montée sur le podium. Après la cérémonie, le titre a été fêté dignement. « Plusieurs bouteilles de champagne ont été vidées » s’amuse-t-il.

Source : abonne.lardennais.fr

Partagez cet article !