Articles

Le - L’AAMFG inaugure son bureau de Rennes (35) – Communiqué de presse.

L’AAMFG – Inaugure un nouveau bureau à RENNES – L’AAMFG l’organisation médiatrice à vos côtés...

                      L’Association d’Aide aux Membres et Familles de la Gendarmerie (AAMFG), est née en avril 2000 du besoin de prendre la défense de la qualité de vie familiale de tous les personnels de la Gendarmerie. [Appellation de l’association en 2000: Le Mouvement des Femmes de Gendarmes (MFG).)]

Essentiellement constituée de conjoints, mais ouverte à tous, l’AAMFG est animée d’une parfaite bonne volonté, respectueuse de l’éthique d’une institution prestigieuse.

L’AAMFG a pour vocation d’alerter, mobiliser et sensibiliser sur les problèmes quotidiens, et intervenir aux cotés des familles lorsque cela est nécessaire.

L’AAMFG intervient directement auprès des familles pour les aider dans la gestion de dossiers aussi variés que les logements, l’emploi, les difficultés familiales de la vie en caserne, le soutien des conjoints survivants lors des drames que nous connaissons

L’association n’a pas pour vocation de se substituer aux différentes structures existantes, mais seulement de les compléter de façon efficace, de faire le relais en cas de défaillance ou de dysfonctionnement, d’interpeller sur des situations inédites, d’être innovante dans l’intervention pour la prise en considération des besoins de chacun et de l’intérêt de tous.

Fort de ce concept, en 2007, la Direction Générale de la Gendarmerie  Nationale a proposé à l’association, un travail en partenariat.

C’est ainsi qu’en plus de la reconnaissance accordée à l’association, ce qui était indispensable en matière d’écoute, c’était aussi la mise à notre disposition de structure immobilière, comme par exemple le bureau de RENNES.

AGE du 17.03.2007 044 (1)Comme l’avait prédit le général MOTTIER lors de la mise en place du partenariat, l’association a connu une forte sollicitation en nombre de dossiers à traiter.

Pour mémoire, et à titre de comparaison, l’association a traité en 2006 : après le partenariat de 2007, c’est 211 dossiers qui ont été traités en 2012 soit une augmentation de 959 %.

En 6 ans nous avons frôlé près de 1.000 % d’augmentation du nombre de dossiers traités.

Notre mode de fonctionnement nous a permis d’y répondre, surtout en ce qui concerne les aides lors d’évènements forts et déstabilisants de la vie quotidienne.

En revanche, l’association qui compte entre 1.800 et 2.000 adhérents, le nombre fluctue au cours des années, et il n’est ni en progression ni en régression, n’a pas eu loisir de procéder à la recherche de nouveaux adhérents.

En effet, cela n’a plus été une des priorités de l’association qui, avec la proposition de partenariat de la DGGN a connu une surcharge de travail énorme, pour des personnes qui ne sont que des bénévoles.

D’ailleurs, comme l’avait suggéré en son temps, le contrôleur général des armées Monsieur ROUVIERE, qui indiquait que l’association devrait intervenir pour tous et cela sans notion d’adhésion.

De fait, c’est bien ce qui se passe.

Au quotidien, l’activité de l’AAMFG c’est :

– la mise en place du partenariat proposé par la DG

– l’intervention au Sénat (commission défense)

– l’intervention à la cour des comptes

– le développement de l’association

– la réalisation des objectifs fixés

– le soutien aux familles, avec notamment la prise en charge et le traitement des différents dossiers, dossiers qui étaient confiés

• aussi bien par nos adhérents,

• que par les assistantes sociales

• que par les différentes instances de concertation

• que par la hiérarchie

• que par la direction générale de la gendarmerie nationale elle-même.

L’AAMFG se doit de trouver une solution adaptée au contexte et aussi, aux particularités des personnes qui nous sollicitent.

Ce n’est pas toujours facile, mais l’AAMFG est habituée à se battre pour trouver la meilleure solution, celle qui sera la plus adaptée, la plus adéquate à la situation.

L’ouverture d’un nouveau bureau à RENNES c’est parfaire nos contacts, notre implantation, nos moyens d’action, preuve en est, avec tout le travail déjà réalisé par Virginie RODRIGUEZ, déléguée Bretagne et responsable « entraide » de l’AAMFG :

– Gestion du dossier de la Dissolution des Escadrons Mobiles de gendarmerie de Rennes et de Nantes en 2011 : Interventions auprès des autorités politiques et militaires pour l’annulation de cette décision totalement injustifiée si l’on se réfère aux critères de sélection choisis dans le cadre de la RGPP, communication médiatique, organisation des manifestations, suivi des mutations des militaires,

– Visites des casernes gendarmerie en Ille et Vilaine pour présentation de l’AAMFG,

– Gestion des dossiers de la région Bretagne et Pays de Loire soit plus de 50 familles aidées entre 2010 et 2012.

– Intervention auprès du Ministre de l’Intérieur M. VALLS, des autorités militaires, des élus locaux pour dénoncer l’état alarmant et dangereux des logements domaniaux en Gendarmerie.

– Création et organisation de l’ouverture de la permanence de l’AAMFG à Rennes en partenariat avec la Région Bretagne de Gendarmerie.

Ce bureau sera inauguré le 25 janvier 2013 en présence :

Des autorités politiques : Le Préfet de Région et de la zone de défense et de sécurité Ouest ; Monsieur Michel CADOT, de la Députée Mme Marie-Anne CHAPDELAINE, de la conseillère Générale Mme Jeannine HUON,

Des autorités militaires : Le Général de division Alain GIORGIS commandant la Région de Gendarmerie de Bretagne et de la Zone de Défense Ouest ainsi que son second le Général jean-Robert BAUQUIS, le commandant du groupement d’Ille et Vilaine le Colonel Fabrice BOUILLIE, les officiers et sous officiers de l’Etat Major de la Région Bretagne et du groupement d’Ille et Vilaine.

Les personnels civils et les familles.

Ce bureau représente une avancée sociale importante dans la concertation et la prise en compte des problèmes que peuvent rencontrer les familles en Gendarmerie. Il permet aussi de  compléter les dispositifs militaires dans ce domaine et d’apporter un éclairage différencié sur les difficultés du quotidien.

Il sera également à la fois une nouvelle sentinelle dans le maillage territorial de l’AAMFG et un  repère salutaire pour les familles en détresse de la région Ouest.

Poursuivre le développement de notre savoir-faire en matière de médiation ne pourra qu’être un atout pour l’avenir, l’inauguration de ce nouveau bureau en fait partie, avec l’espoir que de nombreux, et nouveaux bureaux puissent voir le jour sous l’impulsion de déléguée aussi dynamique que Virginie RODRIGUEZ.

                                                                                                          Mme Murielle NOEL

                                                                                              Présidente nationale de l’AAMFG

Partagez cet article !