Articles

Le - L’ACSPMG, soldat de la mémoire

La Gazette du Var au format numérique
Nicolas TUDORT (texte et photos)

Méditerranée Porte des Maures

Pierrefeu-du-Var

L’ACSPMG, soldat de la mémoire

Les tombes des militaires « Morts pour la France », en déshérence ou non entretenues par les descendants, sont prises en charge par les comités du Souvenir Français.

Au service de la mémoire, l’Association des Collectionneurs Pour la Sauvegarde du Patrimoine de la Maréchaussée à la Gendarmerie (ACSPMG) c’est associée au Souvenir Français. Ainsi, l’ACSPMG s’est fixé un objectif patrimonial et mémorial, en recensant les sépultures, tombes, caveaux ou cénotaphes des gendarmes « Morts en service », lors de l’insurrection de décembre 1851.

Dans chaque département, la gendarmerie a apporté son concours, car, du nord au sud, de l’est à l’ouest, le sang a coulé pour défendre « l’ordre et la loi ». Inhumés Avec discrétion ou avec les honneurs, ces soldats de la loi ne doivent pas tomber dans l’oubli : 10 tombes ont été recensés en France.

SÉPULTURE À CUERS

Nicolas TUDORT (texte et photos)

L’une d’elle a été localisée à Cuers, à 7 km du siège social de l’ACSPMG. Il s’agit de la sépulture du brigadier Lambert Augustin, chef de la brigade de Cuers, assassiné à l’âge de 37 ans, le 5 décembre 1851 à Cuers, alors qu’il défendait le maire, pris à partie par les insurgés. La tombe, inscrite en concession à perpétuité sur décision du conseil municipal du 8 février 1852, a été rénovée par l’ACSPMG, tout comme la plaque funéraire, avec l’apposition de la plaque de l’association, pour que le devoir de mémoire ne s’estompe pas. Cette initiative a été menée avec le comité du Souvenir de Cuers et l’accord de la municipalité. Bref un juste retour de l’histoire pour que l’on n’oublie pas.

L’ACSPMG, qui planche depuis plusieurs mois sur le sujet, reçoit l’aide et le soutien de nombreux passionnés d’histoire locale, archivistes ainsi que des municipalités. Pour ce travail minutieux, toutes les pistes sont exploitées : visite dans les cimetières, prises de vues, recherches en généalogie, consultation des archives, acte de décès, articles de presse, etc. Les soldats de la mémoire font aussi de belles découvertes telles que ces ouvrages d’époque (Échos de la gendarmerie, almanachs et annuaires, notice historique sur la révolution du mois de décembre 1851). De véritables pépites patrimoniales écrites par Pierre CocheT de Savigny, qui met en exergue l’action de la gendarmerie. L’association va poursuivre son action mémorielle, en procédant, avec l’aide de ses partenaires institutionnels à la rénovation des lieux de mémoire et de souvenir de ceux qui dans l’exercice de leurs fonctions ont défendu avec courage la loi et l’ordre.

Nicolas TUDORT (texte et photos)

Source : lagazetteduvar.fr

Source : Association des Collectionneurs pour la Sauvegarde du Patrimoine de la Maréchaussée à la Gendarmerie.

Association signataire de la charte des associations, au sein de la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale

Membre honoraire de l’institut européen des arts contemporains

Partenaire dans la promotion du catalogue de la commission du film du Var 20 boulevard Henri GUERIN – 83390 PIERREFEU-du-VAR
acspmg.contact@gmail.com  06.74.62.85.24

Partagez cet article !