Articles

Le - Le GIGN stoppe le gang des parfums et des cigarettes

Le GIGN stoppe le gang des parfums et des cigarettes

L’affaire courait depuis le mois de février 2017. Fin décembre, plusieurs individus soupçonnés d’appartenir à un gang spécialisé dans le vol de parfums et de cigarettes ont été arrêtés par le GIGN.

L’intervention du GIGN a permis d’interpeller trois suspects. (©Archives – illustration)

L’information a été révélée par nos confrères du Point. Fin décembre, trois individus âgés de 23 à 24 ans ont été arrêtés par les militaires du Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN). Ils se trouvaient près de Vernouillet.

La justice leur reproche d’avoir cambriolé plusieurs entreprises spécialisées dans le conditionnement de parfums, des parfumeries et des tabacs. Une centaine de sites ont été victimes.

Le GIGN, basé près de Versailles, est passé à l’action pour le compte de l’OCLDI, l’office central de lutte contre la délinquance itinérante.

1,7 million d’euros de préjudice

L’office s’est intéressé à ces hommes, originaires de la communauté des gens du voyage, après une série de vols commis en région parisienne. À chaque fois, ils avaient lieu la nuit. À chaque fois, des grosses voitures allemandes ou des 4X4 avaient été repérés.

Le dossier montre rapidement que plusieurs départements sont touchés : Yvelines, Val-d’Oise, Eure, Eure-et-Loir, Loiret, Oise et Orne. Le préjudice dépasse vite 1,7 million d’euros.

Ils cadenassaient la gendarmerie

Il dévoile également une équipe particulièrement bien organisée. Avant de passer à l’action, les malfrats plaçaient un cadenas sur les portes des brigades de gendarmerie proches des établissements visés. Ils détérioraient aussi les voitures des militaires pour les empêcher de partir ou les ralentir une fois l’alerte donnée.

Dans un véhicule laissé par les malfrats, les enquêteurs retrouveront plusieurs traces ADN qui permettront de remonter vers les suspects.

Le trio a été présenté à un juge d’instruction. Mis en examen, tous ont été placés en détention provisoire. Leur arrestation s’est déroulée alors qu’ils revenaient d’un casse, dans le Val-d’Oise.

L’enquête se poursuit pour identifier les autres membres du gang.

Sourceactu.fr

Partagez cet article !