Articles

Le - LE KÉPI : VOUS CONNAISSEZ ?

[ GENDARMERIE ] LE KÉPI : VOUS CONNAISSEZ ?

1/ LE GALON : La couleur des galons est déterminée par la subdivision d’arme à laquelle appartient le gendarme : blanc pour la gendarmerie départementale, jaune pour la gendarmerie mobile, rouge et jaune pour la Garde Républicaine (les gradés de la GR portent des galons jaunes comme la mobile). Ici, nous avons donc un képi de Chef d’Escadron (Commandant) de la gendarmerie départementale (quatre lignes fines).

2/ LE GALON D’ÉLITE : La bande large, entre la grenade et les galons de grade, se nomme « galon d’élite ». C’est Napoléon qui a autorisé la gendarmerie à l’arborer.

3/ LA JUGULAIRE : La bande blanche au dessus de la visière se nomme la « jugulaire » ou « fausse jugulaire ». Elle est retenue par deux boutons sur lesquels sont gravés le symbole de l’Arme.

4/ LES MONTANTS : Les petits traits se nomment les « montants ». Il y en a un du grade de Gendarme à celui de Lieutenant, deux pour les Capitaines et trois du Commandant au Général.

5/ LE NŒUD HONGROIS : Il est arboré par les gradés dès le rang d’adjudant. A l’époque, le nœud hongrois était simple, double ou triple, selon le nombre de montants. Actuellement, il sont simples (ou triples pour les officiers supérieurs).

6/ LA SOUTACHE : La ligne entourant le sommet du képi se nomme la « soutache d’ornement ». Elle est de la même composition que le nœud hongrois ou que les soutaches de grade.

7/ LA GRENADE : Elle apparaît avec la création de la Gendarmerie nationale. Symbole des unités d’élite, la grenade de la gendarmerie est unique au sein des armées par sa représentation à huit flammes or ou argent.

Article partagé automatiquement depuis la page Facebook originale dans le respect des CGU de cette dernière.
Groupement de gendarmerie départementale du Nord 59

Sourceactu-securite.fr

Partagez cet article !