Articles

Le - l’entrepreneur de BTP écope de 3 mois pour menaces à un gendarme

Vaucluse : l’entrepreneur de BTP écope de 3 mois pour menaces à un gendarme

Vaucluse : l'entrepreneur de BTP écope de 3 mois pour menaces à un gendarme

Le tribunal correctionnel d’Avignon.PHOTO ARCHIVES ANGE ESPOSITO 

S’estimant « harcelé » par un gendarme qui irait jusqu’à se cacher pour le surprendre en faute, Serge Adrian, 57 ans, un entrepreneur de travaux publics qui est par ailleurs président de la société de chasse de Bonnieux, a mal vécu d’être intercepté lors d’un contrôle routier, le 16 juillet dernier.

Non seulement il a refusé de se soumettre au dépistage d’alcoolémie mais il a menacé de mort le gendarme. Une perquisition à son domicile a permis, en plus, la découverte d’un arsenal, cinq fusils -dont un à pompe- six carabines, deux pistolets à air comprimé et près de 500 cartouches. « Je me suis emporté, j’ai mal parlé », convient Serge Adrian devant le tribunal correctionnel d’Avignon, tout en maintenant que le gendarme qui l’a interpellé, est « braqué » contre lui. Il explique son arsenal par sa pratique de la chasse, un héritage de son père et un don de son beau-père, notamment le fusil à pompe.

« Le propos et le comportement du prévenu sont inadmissibles », pour le procureur de la république-adjoint qui réclame une peine d’un an de prison dont six mois avec sursis. Après délibéré, le tribunal le condamne à six mois de prison dont trois avec sursis.

La Provence

Sourcewww.laprovence.com

Partagez cet article !