Articles

Le - Les autorités multiplient les actions de prévention pour endiguer le phénomène des mules en Guyane

Les autorités multiplient les actions de prévention pour endiguer le phénomène des mules en Guyane

Plus de 500 kilos de cocaïne saisis en Guyane en 2017, la plupart du temps ingérés par des mules. Le trafic de drogue entre la Guyane territoire et l’Hexagone est toujours très important.Tous les moyens de lutte sont bons à employer pour les autorités qui multiplient les actions de prévention.

Le préfet de Guyane, Patrice Faure (2è à gauche) entouré des commandants de la gendarmerie et de l'armée et du procureur Eric Vaillant à droite © Franck Leconte

© FRANCK LECONTE Le préfet de Guyane, Patrice Faure (2è à gauche) entouré des commandants de la gendarmerie et de l’armée et du procureur Eric Vaillant à droite

  • Franck Leconte
  • Publié le , mis à jour le 

Ainsi, ce 8 janvier, à Cayenne, la gendarmerie et le service national ont signé une convention après avoir mené un premier module de sensibilisation destiné aux jeunes guyanais qui participent à la journée de défense et de citoyenneté.

Un message pris au sérieux par les jeunes

Préfet, Procureur, commandants de gendarmerie, des forces armées et directeur du service national étaient présents. De quoi intimider mais les jeunes, âgés environ de 16/17 ans se sont montrés intéressés par cette longue parenthèse, au cœur de la journée Défense et Citoyenneté, consacrée aux trafics de drogue et tout particulièrement au phénomène des mules. Ils ont posé beaucoup de questions ce matin : Comment dénoncer les trafiquants qui vous sollicitent par exemple ? Ou – que devient l’argent saisi ?

Un vivier de 4000 mules en Guyane

Ces jeunes sont plutôt réceptifs à ce sujet tout simplement parce qu’ils constituent la cible des trafics, même si les mules semblent être de plus en plus âgées. Le centre de service national et la gendarmerie ont établi un rapport très parlant selon eux. On estime à 4000 le nombre de mules qui font passer de la cocaïne tous les ans depuis Guyane, or, il y a, tous les ans, 4000 jeunes qui participent à la journée Défense et Citoyenneté. Bien sûr, tous ces jeunes ne sont pas des mules, loin de là, mais tous, ou presque, ont déjà entendu parler du phénomène, quand ils n’ont pas été déjà sollicités.

Faire passer un message de jeunes à jeunes

L’intervenant de la gendarmerie nationale a évité de moraliser ses propos mais a présenté les faits pour dissuader tout passage à l’acte. Ainsi, ont été mis en avant la prise de risque pour la santé et le profit relativement faible pour la mule qui prend les risques.
Les autorités espèrent également le concours des jeunes présents pour répandre le discours : « On compte sur vous pour faire passer le message » , a ainsi déclaré le procureur de la République, Eric Vaillant.

Le reportage de Guyane 1ère

Partagez cet article !