Articles

Le - Les gendarmes font découvrir leur métier

Les gendarmes font découvrir leur métier

Hier, la compagnie de gendarmerie de Château-Gontier-sur-Mayenne a partagé ses savoirs et savoir-faire sur le métier de gendarme.
Hier, la compagnie de gendarmerie de Château-Gontier-sur-Mayenne a partagé ses savoirs et savoir-faire sur le métier de gendarme. | OUEST-FRANCE

Ouest-France Chloé RICHARD.Publié le 09/10/2019 à 17h33

Hier, à l’occasion des Rencontres nationales de la sécurité, la compagnie de gendarmerie a tenu des stands et organisé des démonstrations dans le parc de l’Oisellerie.

Rebelote à nouveau cette année, à l’occasion des Rencontres nationales pour la sécurité, qui se tiennent jusqu’à samedi, la compagnie de gendarmerie de Château-Gontier-sur-Mayenne a déployé une partie de ses troupes, et a présenté ses savoir-faire dans le parc de l’Oisellerie, le temps d’un après-midi, hier.

Les visiteurs ont pu rencontrer des gendarmes de  l’unité motocycliste, l’unité cynophile avec deux chiens, un chien d’attaque et de piste et un chien pour les stupéfiants, ainsi que l’unité équestre et le peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Château-Gontier , indique Christophe Villena, capitaine et adjoint au commandant de la compagnie de gendarmerie départementale de Château-Gontier.

Alors que l’année passée la rencontre s’est tenue au sein de la caserne, cette année l’événement a été organisé en extérieur.

Au programme, entre autres, une démonstration des maîtres-chiens qui, au bout d’une dizaine de minutes, ont dû stopper leur exercice à cause des trombes d’eau qui ont rythmé l’après-midi découverte. Heureusement, une tente était installée et la soixantaine de curieux a pu s’y réfugier en attendant l’accalmie.

À l’abri, les visiteurs ont pu découvrir une partie du matériel qu’utilisent les gendarmes du peloton d’intervention.  Des gants de boxe, car parfois on s’entraîne , ou encore  ce bouclier et ce casque qui ne protègent pas des balles.  Certains sont venus par simple curiosité,  pour voir les maîtres-chiens , confie Louisette, de Saint-Fort.

Pour d’autres, cet après-midi est aussi synonyme d’orientation professionnelle. C’est le cas d’Evan  qui a passé un test d’orientation à l’école , raconte son père et, dans les résultats, le métier de gendarme est apparu. À 14 ans, le jeune garçon pense déjà à s’orienter vers des études de gendarmerie.  J’y songe vraiment , déclare-t-il.

 C’est vrai qu’on peut souvent avoir des collégiens qui viennent nous voir pour des stages de 3e, constate le capitaine Christophe Villena. Mais à Château-Gontier on ne peut pas les embarquer avec nous . Trop jeunes et trop risqué d’aller sur le terrain, les stagiaires sont alors redirigés vers les bureaux de Nantes  où ils font plus de tertiaires . Un stand pour discuter des formations était d’ailleurs mis en place. L’occasion pour ceux tentés vers la gendarmerie d’avoir un avant-goût du métier.

Source : www.ouest-france.fr

Partagez cet article !