Articles

Le - les locaux du peloton autoroutier de gendarmerie incendiés

/ OCCITANIE / AUDE

Nuit d’émeutes à Narbonne : les locaux du peloton autoroutier de gendarmerie incendiés

Les locaux du péage de Narbonne ont été incendiés par des casseurs. / © Vinci autororoutes

En marge des manifestations de gilets jaunes, des casseurs ont mis le feu aux bâtiments se trouvant à proximité du péage de Croix sud de Narbonne sur l’autoroute A9. Les locaux de Vinci autoroutes ont aussi été détruits. Les salariés logés sur place ont été évacués.

Chaos. Insurection. La nuit dernière des dizaines de casseurs ont incendié les bâtiments autour du péage sud de Narbonne sur l’autoroute A9.
Bâtiments et voitures en feu, barrières enfoncées, panneaux arrachés, bornes de péage attaquées à coup de pioche, explosions et fumée noire… Les événements ont pris une tournure violente dans la nuit de samedi à dimanche. Pendant, plusieurs heures, quelques dizaines de casseurs ont incendié tout ce qui se trouvait sur leur passage  rapportent nos confrères de l’Indépendant. De véritables scènes de chaos orchestrées par des personnes encagoulées, pour la plupart très jeunes.

Plusieurs véhicules ont été incendiés au péage de Narbonne / © L. Calmels

Plusieurs véhicules ont été incendiés au péage de Narbonne / © L. Calmels

Déchaînement de violence

Les débordements auraient débuté en début de soirée quand des personnes « radicalisées » seraient venues se joindre au rassemblement des gilets jaunes au péage sud, après la manifestation du jour, faisant ainsi fuir les manifestants pacifistes. Et le déchaînement de violences est ensuite allé crescendo jusque tard dans la nuit. Près du péage, tous les bâtiments ont été évacués, y compris les locaux du peloton de gendarmerie autoroutière. 8 gendarmes et 6 policiers étaient à l’intérieur.« L’urgence a été de mettre les personnes en sécurité », a-t-on précisé du côté de la préfecture.

« Quand vous avez des agresseurs qui entrent armés avec des battes de base-ball et du mobilier urbain…
Toute cette sauvagerie dans une gendarmerie, on est en droit de sortir son arme…

La lucidité et le discernement de mes personnels a été de ne pas se mettre en danger eux-mêmes et ceux qui nous agressent et de se retirer », précise Jean-Valery Lettermann, commandant adjoint de la Gendarmerie (Occitanie)

Des locaux de Vinci autoroutes et du peloton autoroutier de la gendarmerie incendiés à Narbonne / © Vinci autoroutes

Des locaux de Vinci autoroutes et du peloton autoroutier de la gendarmerie incendiés à Narbonne / © Vinci autoroutes

Cinq interpellations

Les casseurs se trouvaient encore sur place vers 3 h du matin. Un groupe de vandales s’est d’ailleurs rendu devant les locaux de la société générale à Croix sud et a attaqué les vitrines avec des projectiles. Au niveau du péage, l’ampleur des dégâts est considérable comme l’attestent les images. Les forces de l’ordre, police et gendarmerie, sont intervenues conjointement tard dans la nuit. Au moins cinq personnes ont été interpellées et placées en garde à vue.
Il y a cinq personnes, dont un mineur de 15 ans, interpellées après l’incendie d’un péage cette nuit à Narbonne (Aude) a indiqué la procureure de la République, Marie-Agnès Joly. Les cinq suspects se trouvent toujours en cellule de dégrisement en milieu de journée et n’ont pu être entendus par les enquêteurs.

Enquête ouverte

 » Une enquête judiciaire est ouverte à la hauteur de la gravité des infractions: dégradations par incendie et violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique.

Les quelques policiers et gendarmes présents sur place ont reçu des cocktails molotov lancés par une horde de 200 personnes et ont vu leurs locaux incendiés. ils sont très éprouvés par cette agression et trois semaines de manifestations », ajoute la procureure de Narbonne, jointe au téléphone.

Les suspects risquent jusqu’à 10 ans d’emprisonnement, précise encore la magistrate.

Les salariés de VINCI évacués

Les salariés de VINCI Autoroutes, les ouvriers logés sur place et leurs familles avaient été évacués et pris en charge au cours de la nuit.

« On ne comprend pas que l’on s s’attaque à des salariés qui veillent sur la sécurité des usagers des autoroutes. Des salariés étaient à l’intérieur au moment de l’attaque. On a pu les extraire mais ils sont choqués », s’indigne Raphaël Martin directeur régional d’exploitation de Vinci autoroutes.

Aucun d’entre eux n’a été blessé.Les locaux d’exploitation détruits lors de cet incendie volontaire hébergeaient notamment le district et le PC sécurité. Une cellule de crise a été mise en place dans la nuit . Vinci va porter plainte

Pierre Coppey,  Directeur général adjoint de Vinci Autoroutes a réagi sur twitter:

« Intolérable: cette nuit à Narbonne, la manifestation des gilets jaunes a détruit les installations de Vinci autoroutes et des gendarmes. Mon soutien à tous les salariés dont ceux évacués cette nuit. »

 

 Péage de Narbonne incendié le reportage de notre équipe sur place.


Sourcefrance3-regions.francetvinfo.fr

Partagez cet article !