Articles

Le - Mécontent de Brégançon, un garde du corps de Macron renvoyé à Paris

Mécontent de Brégançon, un garde du corps de Macron renvoyé à Paris

Par Auteurvaleursactuelles.com / Vendredi 23 août 2019 à 14:179

Le fort de Brégançon. Photo © ALAIN ROBERT/SIPA

À l’occasion des vacances du président au fort varois, un gendarme de la Garde républicaine s’est plaint des conditions d’hébergement de ses hommes. 

Il ne fait pas bon revendiquer lorsqu’on assure la sécurité d’Emmanuel Macron. Selon ce que révèle Le Point dans ses indiscrets, jeudi 22 août, le gendarme de la Garde républicaine en charge de la sécurité du fort de Brégançon, à l’occasion des vacances du président, a été renvoyé à Paris après s’être plaint des conditions d’hébergement de son unité.

Sécurité maximale pour la rencontre avec Poutine

Les hommes de celui qui est surnommé « Mike » étaient logés dans un hôtel réquisitionné où « la climatisation est restée en panne durant deux jours », selon l’hebdomadaire. La décision de son retour a été prise par le colonel de gendarmerie Benoît Ferrand, chef de la sécurité d’Emmanuel Macron. « Il aurait mal digéré que le chef de l’État lui demande des explications », poursuit le magazine, qui précise pourtant que « Mike » est « l’épaule » du président à l’Élysée, « son officier de sécurité le plus proche ». « Pas de syndicaliste chez nous ! », a par ailleurs commenté un haut-placé à la gendarmerie.

Ce séjour estival a été l’occasion, pour Emmanuel Macron, de recevoir notamment Vladimir Poutine, lundi 19 août. « J’ai connu quatre présidents de la République française, mais jamais je n’ai vu autant de forces de sécurité. C’est impressionnant », a d’ailleurs raconté un retraité local à Var-Matin

Source : www.valeursactuelles.com

Partagez cet article !