Articles

Le - Montchanin : Un gendarme tire, un homme est blessé par deux balles

Montchanin : Un gendarme tire, un homme est blessé par deux balles

  • Vu 29608 fois
  • Le 09/09/2019 à 15:57
  • mis à jour à 18:24
Une vingtaine de gendarmes ont établi un périmètre de sécurité entre deux bâtiments du quartier de la Gare, pour y rechercher d'éventuelles douilles. Photo Eric Bouthray
Une vingtaine de gendarmes ont établi un périmètre de sécurité entre deux bâtiments du quartier de la Gare, pour y rechercher d’éventuelles douilles. Photo Eric Bouthray
Une vingtaine de gendarmes ont établi un périmètre de sécurité entre deux bâtiments du quartier de la Gare, pour y rechercher d’éventuelles douilles. Photo Eric Bouthray
Une vingtaine de gendarmes ont établi un périmètre de sécurité entre deux bâtiments du quartier de la Gare, pour y rechercher d’éventuelles douilles. Photo Eric Bouthray

Actualisé à 16 h 45 : Selon le procureur de la République Damien Savarzeix, l’homme aurait été blessé par deux balles tirées par un gendarme. D’après des riverains, la victime s’était rendue dans le quartier de la gare à Montchanin aux environs de 14 h. Dans un état psychologique « instable », l’homme s’est mis à hurler en cherchant un habitant du quartier. Il portait un sac à dos et une casquette.

Il était 14 h 20 ce lundi quand les sapeurs-pompiers de Montchanin et le Smur du Creusot ont été appelés dans le quartier de la gare à Montchanin, à l’intersection des rues Stéphane-Derville et Eugène-Schneider, pour un secours à personne. Un homme a été blessé par balle.

Rapidement pris en charge par les secours sous les ordres du lieutenant Fabrice Malon, il a été transporté à l’Hôtel-Dieu du Creusot dans un état grave.

Les gendarmes de la communauté de brigades de Montchanin et du Creusot, et ceux de la compagnie d’Autun sous les ordres du chef d’escadron adjoint Gérard Devaraine, sont actuellement sur place et procèdent aux premières constatations. Le lieutenant-colonel de la gendarmerie de Mâcon est également présent.

La vingtaine de gendarmes présents a établi un périmètre de sécurité entre deux bâtiments. La cellule d’identification criminelle recherche d’éventuelles douilles d’une arme à feu, à l’aide d’un détecteur de métal.

Source : www.lejsl.com

Partagez cet article !