Articles

Le - Pédopornographie : un habitant d’Eure-et-Loir détenait 9 millions de fichiers numériques

Pédopornographie : un habitant d’Eure-et-Loir détenait 9 millions de fichiers numériques

Publié le 08/10/2020 à 16h05

Pédopornographie : un habitant d'Eure-et-Loir détenait 9 millions de fichiers numériques
Illustration © Marion Boisjot

Interpellé en octobre 2019, un habitant de Châteauneuf-en-Thymerais sera jugé le 6 novembre 2020 pour acquisition, détention et diffusion d’images à caractère pédopornographique.    

Un homme de 56 ans, domicilié à Châteauneuf-en-Thymerais, sera jugé devant le tribunal judiciaire de Chartres, vendredi 6 novembre 2020. Il a été mis en examen pour acquisition, détention et diffusion d’images à caractère pédopornographique.

Selon des sources proches du dossier, cet intérimaire a confié son ordinateur, en panne, à un réparateur installé à Barjouville, en octobre 2019.

Déjà condamné à 10 mois ferme

L’informaticien aurait alors découvert, stocké dans la machine, un nombre impressionnant de fichiers à caractère pédopornographique. Il a alerté la brigade de gendarmerie de Thivars, qui fait partie de la compagnie de Lucé.

Les militaires ont saisi l’ordinateur au magasin pour visualiser quelques fichiers et confirmer le délit présumé. Ils ont interpellé le suspect, en octobre 2019. Le quinquagénaire a été condamné en comparution immédiate, quelques jours plus tard, à dix mois de prison ferme, avec mandat de dépôt, pour acquisition, détention et diffusion d’images à caractère pédopornographique.

140 clefs USB, 18 disques durs externes

Après ce jugement, permettant d’incarcérer rapidement le prévenu, le parquet de Chartres a décidé d’ouvrir une autre procédure, afin de déterminer le volume numérique des images pédopornographiques saisies.



Six gendarmes se sont consacrés à cette mission. « Un travail minutieux, et très long », a précisé le capitaine Matthieu Rousseau, qui dirige la compagnie de Lucé.

En effet, les gendarmes ont saisi trois ordinateurs, 140 clefs USB, 18 disques durs externes et deux téléphones portables au domicile de cet Eurélien. Les enquêteurs ont exploité les images numériques, soit 9 millions de fichiers ! 

Registres 

Mais ce n’est pas tout. Les gendarmes ont également confisqué quatre lecteurs CD-DVD, une imprimante, 174 DVD, quatre cassettes VHS, des milliers d’images de toutes tailles, imprimées, ainsi que des registres de classement de ce que s’apparente à une véritable collection. L’homme sera de nouveau jugé le vendredi 6 novembre 2020 car il a demande un renvoi, le mardi 6 octobre, lors de sa comparution immédiate. Il a été placé en détention provisoire jusqu’à l’audience.  

Le capitaine Rousseau a demandé à la justice l’attribution des avoirs criminels saisis (ordinateur, etc.), afin de les vider de leur contenu et d’équiper les personnels de ses brigades territoriales.

L’officier se réjouit de l’efficacité des investigations menées : « La justice et la gendarmerie, les gendarmes de Thivars, ont été très réactifs dans le traitement de ce dossier d’infraction sexuelle. Ces procédures sont prioritaires. »

Le quinquagénaire a été inscrit au fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles (Fijais). 

Thierry Delaunay

Vaste coup de filet « anti-pédophilie » en France

Source : www.lechorepublicain.fr

Partagez cet article !