Articles

Le - Polémique autour de l’arrestation d’une mère de famille à Lasalle

Polémique autour de l’arrestation d’une mère de famille à Lasalle

Mardi 17 novembre 2020 à 17:17 – Par Leila MechaouriFrance Bleu Gard LozèreLasalle

Une vidéo montrant l’arrestation d’une mère sur le marché de Lasalle fait le buzz sur les réseaux sociaux. Il s’agissait d’un outrage à agent selon la gendarmerie du Gard.

La vidéo de l'arrestation visionnée plus de 320.000 fois sur Twitter.
La vidéo de l’arrestation visionnée plus de 320.000 fois sur Twitter. – Twitter

La vidéo a été visionnée plus de 320.000 fois sur Twitter. On y voit une femme menottée par deux gendarmes, criant qu’elle n’avait fait que défendre sa fille « qui avait juste son masque sous le nez ». L’arrestation se fait au milieu d’un groupe de personnes réunies sur le marché de Lasalle lundi 16 novembre, parmi lesquels l’auteur de la vidéo. 

Interpellée pour outrage

Dans une longue publication sur Facebook, la gendarmerie du Gard souligne que cette personne a été « interpellée pour outrage à l’encontre des gendarmes et emmenée à la brigade de gendarmerie de Lasalle pour y être entendue. Remise en liberté le soir-même, elle a fait l’objet d’un rappel à la loi »

« C’est cette personne que l’on voit dans une vidéo de l’interpellation actuellement diffusée sur les réseaux sociaux et accompagnée de commentaires donnant lieu à des invectives menaçantes envers la gendarmerie. » Toujours selon la gendarmerie, à l’issue de cette interpellation, une trentaine de personnes se sont rassemblées devant la brigade de gendarmerie pour protester contre « l’illégalité des mesures gouvernementales destinées à enrayer la pandémie de Covid-19 ».

Cette arrestation interviendrait après de multiples rappels à l’ordre sur le marché de Lasalle sur le non-respect des règles sanitaires. Ce jour-là, lundi 16 novembre, les gendarmes ont dressé quinze verbalisations pour non-port du masque ou défaut d’attestation. Certaines des personnes sur le marché ayant « invectivé les forces de l’ordre et crevé les pneus d’un véhicule de la gendarmerie ».

Le procureur de la République d’Alès est informé des faits et la brigade de recherches du Vigan est saisie d’une enquête visant à identifier les auteurs des dégradations et des menaces.

Leila Mechaouri

France Bleu Gard Lozère

Source : www.francebleu.fr

Partagez cet article !