Articles

Le - Prison ferme pour un homme qui avait insulté des gendarmes

Saint-James. Prison ferme pour un homme qui avait insulté des gendarmes

Le Saint-Jamais de 42 ans a été condamné à six mois de prison ferme après avoir insulté des gendarmes.

Un homme de 42 ans a été condamné à dix mois d’emprisonnement, dont six mois ferme, pour avoir insulté et menacé de mort des gendarmes, à Saint-James, dans la nuit du 5 au 6 mars 2019.

Justice

Dans la nuit du 5 au 6 mars, un homme, ivre (1,68 g d’alcool par litre de sang), gesticule et vocifère devant les fenêtres des logements des gendarmes et de leurs familles, situés à quelques pas de la gendarmerie. Les militaires interviennent mais l’homme a disparu. Ils le retrouvent dans une rue, où son interpellation se passe mal. L’homme insulte un capitaine et deux femmes gendarmes, les menace de mort ainsi que leurs familles, se rebelle. Les militaires devront utiliser leur pistolet à impulsion électrique afin de lui faire entendre raison.

Âgé de 42 ans, ce Saint-Jamais a été cité, mercredi, devant le tribunal correctionnel de Coutances pour agressions sonores, menace de mort et de délit à l’encontre de personne dépositaire de l’autorité publique, et rébellion. Il ne s’est pas présenté. Selon un gendarme, partie civile, le prévenu a « une rancœur avec nous pour une vieille histoire, une affaire judiciaire ».

La substitut du procureur fustige son absence à l’audience, alors qu’il est récidiviste, sous contrôle judiciaire et que son casier affiche déjà neuf condamnations. Elle requiert à l’encontre de l’homme « qui n’aime pas le bleu » , la peine de dix mois d’emprisonnement, dont six mois ferme, assortie d’une mise à l’épreuve de deux ans comportant l’obligation de soins alcooliques et psychologiques, l’interdiction de contacts avec les victimes et de se rendre avenue de Beaminster à Saint-James. Des réquisitions suivies par les juges. L’homme devra, en outre, s’acquitter de 253 € de préjudice moral aux parties civiles.

Saint-James. Prison ferme pour un homme qui avait insulté des gendarmes
Partagez cet article !