Articles

Le - Rénovation d’une plaque commémorative

Rénovation d’une plaque commémorative

Plaque en l’honneur des gardes républicains morts pour la France pendant la Première guerre mondiale – Caserne de la Banque à Paris

La caserne de la Banque de la Garde républicaine (anciennement caserne des Petits-Pères) est située à Paris. Dans son enceinte a été diposée une plaque commémorative en l’honneur des gardes républicains tombés au champ d’honneur pendant la Première guerre mondiale et la guerre d’Indochine.

Concernant la Première guerre mondiale, des combats ayant continué en 1919 auxquels les gardes républicains ont participé, la plaque porte la mention « Guerre de 1914-1919 »

Cette plaque vieille de plus de 30 ans a besoin d’être rénovée et d’un éclairage.

La fédération nationale des réservistes opérationnels et citoyens de la gendarmerie  nationale (ANORGEND) qui a son siège dans cette caserne historique, souhaite rendre hommage au sacrifice de nos anciens tués sur la champ d’honneur en rénovant cette plaque commémorative et entretenir ainsi leur souvenir.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la Caserne de la Banque, l’application « Culture-gend » développé par la délégation au patrimoine culturel de la gendarmerie est à votre disposition en cliquant ici.

A quoi va servir le financement ?

Le financement va servir à la rénovation de la plaque (nettoyage, peinture,…) et à l’installation d’un éclairage afin de mettre en évidence cette dernière et donc à contribuer à la solennité de son emplacement.

A propos du porteur de projet

L’ANORGEND est une association loir 1901. Elle fédère et représente les réservistes opérationnels et citoyens de la gendarmerie nationale. Les réservistes sont des hommes et des femmes qui ont décidé de consacrer une partie de leur vie, en plus de leurs vies professionnelle et personnelle, à renforcer les unités et formations de la gendarmerie dans l’exécution de ses missions quotidennes (surveillance de proximité, police route, sécurisation de grands évènements, opération sentinelle,…).

Les  associations de réservistes contribuent au devoir de mémoire et à la préservation du patrimoine de la gendarmerie

Sourcemobile.ulule.com/anorgen

Partagez cet article !