Articles

Le - Sécurité routière : “le piéton banalisé” très efficace

SARRAS

Sécurité routière : “le piéton banalisé” très efficace

À droite, le capitaine Charpentier supervise l’opération “piéton banalisé” tandis qu’un gendarme (au milieu) communique grâce au talkie-walkie avec le gendarme en civil qui transmet les infractions constatées et les immatriculations des véhicules concernées. L’adjudant-chef Alexandre (à gauche) vérifie sur la tablette les informations sur les véhicules signalés. Des gendarmes mobiles interceptent les contrevenants.

À droite, le capitaine Charpentier supervise l’opération “piéton banalisé” tandis qu’un gendarme (au milieu) communique grâce au talkie-walkie avec le gendarme en civil qui transmet les infractions constatées et les immatriculations des véhicules concernées. L’adjudant-chef Alexandre (à gauche) vérifie sur la tablette les informations sur les véhicules signalés. Des gendarmes mobiles interceptent les contrevenants.

Vendredi, de 13 h 30 à 15 heures, une opération de gendarmerie inédite s’est déroulée à Sarras, sur trois sites stratégiques : le rond-point à proximité de l’usine Louis Vuitton, au niveau de la caserne des pompiers et au carrefour des quatre routes.

Le préfet a pris la décision de durcir le ton au vu des mauvais chiffres des accidents avec tués et blessés en Ardèche, les dispositifs habituels ne suffisant plus à enrayer les comportements accidentogènes.

Le capitaine Charpentier, qui supervisait l’opération, résumait l’objectif ainsi : « Instaurer de l’insécurité routière chez les automobilistes pour produire de meilleurs comportements de conduite » Un gendarme à pied, habillé en civil, posté à un lieu stratégique à côté de la route, relaie les infractions et les immatriculations des véhicules concernés à ses collègues de patrouille qui envoient les gendarmes mobiles intercepter les-dits véhicules. Le dispositif, appelé “piéton banalisé”, a été jugé efficace par les forces de l’ordre puisque 16 usages du téléphone au volant, un non-respect de l’arrêt imposé à un feu rouge, une conduite d’un véhicule sans port de la ceinture de sécurité, une circulation de véhicule avec des vitres teintées, une plaque d’immatriculation illisible et un contournement d’un îlot central par la gauche ont été verbalisés.

Partagez cet article !