Articles

Le - L’AAMFG conviée à la journée de réflexion sur la prévention du risque suicidaire

L’AAMFG conviée à la journée de réflexion sur la prévention du risque suicidaire organisée à la direction générale de la gendarmerie nationale le jeudi 15 novembre à Issy-Les-Moulineaux.

Journée de réflexion sur la prévention du risque suicidaire

Dans le cadre de la prévention du risque suicidaire, la direction générale de la gendarmerie nationale organise, ce jeudi 15 novembre, une journée de réflexion rassemblant, autour des représentants de la gendarmerie nationale, des personnels de tous horizons intéressés par cette thématique, dont des professionnels de l’accompagnement des ministères des armées et de l’intérieur. 

Depuis une vingtaine d’années, la prévention du risque suicidaire fait l’objet d’une attention particulière en gendarmerie.

Affectée par la disparitions de 31 de ses personnels par autolyse en 2018, elle organise, ce jeudi, une séance de travail pluridisciplinaire réunissant outre les commandants de région accompagnés des représentants des personnels, de nombreux partenaires d’horizons différents.

L’objectif de cette journée et de s’imprégner des études et expériences de chacun pour ensemble faire émerger des pistes propre à renforcer le dispositif de prévention déjà mis en œuvre par l’Institution.

Ce séminaire sera articulé autour de tables rondes et d’échanges avec l’auditoire sur les quatre thèmes suivants :

– « Définitions et état des lieux » ;

– « Regards croisés » ;

– « Comment parler du suicide ? » ;

– « Nouvelles perspectives de prévention ».

Au fil des années, la gendarmerie a misé sur la cohésion, l’esprit de camaraderie et de corps pour bâtir un dispositif de proximité attentif à la détection des signaux faibles, ainsi qu’un accompagnement adapté des personnels en souffrance.

Chacun, militaire ou civil, peut ainsi compter sur la vigilance de ses camarades, l’attention de ses chefs, l’écoute des conseillers concertation et le soutien des acteurs spécialisés du réseau de santé au travail (médecins, psychologues, assistantes sociales, sections santé sécurité au travail…).

Auteur : SIRPA – DPMGN

Crédit photo : D.R

Source : gendcom.gendarmerie.interieur.gouv.fr

.
Partagez cet article !