Articles

Le - Caen. Retranché chez lui, il tire sur les gendarmes

Caen. Retranché chez lui, il tire sur les gendarmes

Faits Divers, Justice. Au tribunal de Caen le 8 juillet, un homme comparaissait pour destruction de biens, de détention d’armes non déclarées, et de violences aggravées.Publié le 12/07/2021 à 08h43

Caen. Retranché chez lui, il tire sur les gendarmes
Le forcené devra indemniser les deux gendarmes qui ont été visé de près de 3 500 € chacun. A l’audience, il apparaît comme « un tyran domestique ». – Illustration

Les 8 et 9 septembre 2020, un forcené de 72 ans se retranche dans son habitation pendant une trentaine d’heures. C’est un passionné d’armes et de chasse, munitions comprises.

Lors des faits, il tire sur les gendarmes et même sur le GIGN (Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale) arrivé en renfort, et ce plus de 140 fois.

Le chien d’intervention spécialisé, sous les ordres de son maître, finit par réussir à s’approcher du propriétaire sorti sur sa terrasse et à l’attaque au mollet, permettant son interpellation. A l’audience du 8 juillet, devant le tribunal judiciaire de Caen, c’est un homme très diminué qui répond de destruction de biens, de détention d’armes non déclarées, et de violences aggravées.

L’homme écope d’un an de prison avec sursis probatoire de 3 ans avec exécution provisoire et obligation de soins.

Il ne doit pas porter d’armes pendant 5 ans et son permis de chasse lui est retiré pour le même laps de temps. Toutes ses armes et munitions sont confisquées.

Source : www.lamanchelibre.fr

Partagez cet article !