Assistante Maternelle

Devenir assistante maternelle

 

Vous êtes passionnée par le monde de la petite enfance, vos enfants sont déjà grands et vous ressentez plus que jamais l’envie de pouponner… Avez-vous pensé à devenir assistante maternelle ?

 

Le métier d’assistante maternelle
L’assistante maternelle a reçu un agrément du Conseil Général de son département, l’autorisant à accueillir des enfants à son domicile (trois au maximum), moyennant rémunération.

Cette professionnelle de la petite enfance peut travailler pour le compte d’un particulier : elle accueille alors les enfants à son domicile, pendant la journée.

Elle peut être rattachée à une structure d’accueil spécialisée, telle qu’une crèche ou une halte-garderie : elle est alors recrutée par le département, la commune, ou une association (crèche familiale).

Enfin, l’assistante maternelle peut assurer l’accueil permanent, pour une période donnée, d’enfants retirés de leur famille et pris en charge par la DDASS.

Une mission bien précise…

Assurer le bien-être et la santé des enfants qu’elle accueille, notamment à travers une hygiène rigoureuse et des repas équilibrés.

Participer à l’éveil de la personnalité de chaque enfant, à travers des activités diversifiées et bien adaptées à leur âge.

Assurer leur épanouissement et leur équilibre affectif, grâce à des relations personnalisées.

Etablir une relation de confiance mutuelle avec les parents (pensez notamment au secret professionnel !)

Quel salaire pour une assistante maternelle ?
Pour un accueil à domicile non permanent :

Le salaire de base de l’assistante maternelle est désormais mensualisé et calculé sur 12 mois, à compter de la date de l’embauche.
Chaque heure effectuée est rémunérée.

De plus, vous recevrez une indemnité d’entretien, destinée à couvrir les frais de jeux et matériels d’éveil, ainsi que la consommation d’eau, d’électricité, de chauffage, etc.

Enfin, vous bénéficiez de congés payés :
– soit à hauteur de 1/10ème de la rémunération totale brute perçue au cours de l’année (hors indemnités).
– soit à hauteur de la rémunération brute perçue pour une durée égale à celle du congé (hors indemnités).

Une profession qui n’est pas de tout repos…

Avant de vous lancer dans de multiples démarches en vue d’obtenir l’agrément, sachez que la profession d’assistante maternelle demande beaucoup de disponibilité, un grand sens de l’organisation et un bon équilibre, aussi bien physique que moral.

En outre, vous devrez souvent faire preuve d’ouverture d’esprit et d’une grande capacité d’adaptation dans vos relations avec des parents souvent inquiets, pressés et exigeants.

Enfin, sachez que l’accueil d’un ou plusieurs enfants à votre domicile constitue un véritable engagement à long terme, entraînant inévitablement des conséquences sur la vie quotidienne de toute la famille.

Les ass’ mat’ ont désormais lors convention collective !

Le métier d’assistantes maternelles est enfin reconnu ! Elles disposent de leur propre convention collective, vrai code du travail, qui permet aussi à leurs employeurs de se repérer plus facilement.

Parmi les améliorations majeures :
La mise en place d’un régime obligatoire de prévoyance (en cas de maladie ou accident) ;
L’organisation d’une formation professionnelle continue ;
L’instauration d’un contrat de travail à durée indéterminée ;
L’édition d’un bulletin de salaire type ;
La définition d’un salaire horaire brut de base ;
Le droit aux congés annuels ;
Et pour les dates de congé, elles seront fixées par l’employeur, sauf si l’assistante maternelle accueille des enfants de différentes familles et, dans ce cas, les vacances seront fixées d’un commun accord.

 

OBTENIR L’AGREMENT

Vous devez en faire la demande auprès du Conseil Général, qui organisera une réunion d’information.

La visite médicale est obligatoire, notamment pour vérifier que vos vaccins, ainsi que ceux de votre entourage, sont à jour.

L’agrément vous sera normalement délivré dans un délai de trois mois à compter de la date de réception de votre dossier par le Président du Conseil Général.

Pendant ce temps, vous recevrez la visite d’une assistante sociale, d’un psychologue et d’un médecin du centre de PMI, qui vérifiera notamment les normes de sécurité et d’hygiène de votre logement.

Sachez que la surface de votre logement doit être proportionnelle au nombre et à l’âge des enfants à garder.
De même, le matériel de puériculture (poussette, table à langer, etc) doit être adapté à l’âge des enfants que vous désirez garder.

L’agrément précise le nombre d’enfants que vous pouvez garder (trois au maximum), leur âge, et souvent également les horaires de garde (journée ou demi-journée par exemple). Il est accordé pour cinq ans et vous pouvez ensuite le renouveler.

Pendant toute la durée de validité de votre agrément, vous recevrez régulièrement des visites du médecin PMI, pour s’assurer que tout se passe bien.

La formation obligatoire

Depuis le 1er janvier 2007, les assistantes maternelles doivent suivre une formation obligatoire de 120 heures. Les 60 premières heures sont dispensées avant tout accueil d’un enfant. Les 60 heures restantes sont réalisées dans les deux ans qui suivent l’agrément.

Entièrement prise en charge par le Conseil Général ou par la structure d’accueil dont vous dépendez, cette formation a notamment pour but d’approfondir vos connaissances concernant le monde de la petite enfance, le rythme et les besoins de l’enfant, les relations avec les parents, les aspects éducatifs et le cadre constitutionnel.

Votre employeur doit vous rémunérer pendant toute la durée de la formation : c’est le Conseil général qui organise et finance l’accueil des enfants que vous gardez habituellement (mais pas des vôtres !).

TROUVER DES EMPLOYEURS

Pensez à faire figurer vos coordonnées sur les listes d’assistantes maternelles de la commune ou du département : les parents désireux de faire garder leur enfant peuvent les consulter en mairie ou au centre de PMI.

Vous pouvez également faire paraître des petites annonces, dans les journaux de quartier par exemple, ou les afficher chez les commerçants, chez le pédiatre ou encore à l’école maternelle.

Enfin, pensez au  » bouche-à-oreille  » : parlez de votre nouvelle activité professionnelle à un maximum de personnes. En effet, les parents accordent plus facilement leur confiance à une assistante maternelle qui leur a été chaudement recommandée !

A ne pas oublier

 

Présenter une copie de l’agrément.

Vérifier que votre employeur vous a bien déclarée à l’URSSAF, à la MSA ou à la CAF.

Communiquer votre attestation personnelle d’assuré social, ainsi que vos attestations d’assurance responsabilité civile professionnelle et d’assurance automobile.

Le contrat de travail est obligatoire pour les assistantes maternelles indépendantes. Il doit être établi d’un commun accord avec votre employeur. Le contrat précisera notamment les horaires de garde, les repas, le salaire (sans oublier les indemnités d’entretien et de congés payés), mais aussi les modalités de résiliation.