Le suicide

Le suicide en France

Cliquez ici pour vous rendre sur le site de sante.gouv

 Un suicide toutes les 50 minutes

Environ 160 000 tentatives par an

Plus de 12 000 morts chaque année

60 % des personnes ayant fait une tentative de suicide répètent leur geste

 

  • La Situation :

Chaque année, plus de 12.000 personnes se suicident en France ; ce qui représente un suicide toutes les 50 minutes. Encore ces chiffres sont-ils sous-estimés d’environ 20% selon un rapport du Haut Comité de la Santé Publique.

Le nombre de décès par suicide, après avoir connu une augmentation importante, baisse régulièrement depuis 1993. En France, le suicide fait deux fois plus de morts que la route.

On dénombre entre 160 et 180 000 tentatives de suicide par an ; soit plus de 15 fois le nombre de suicidés.

Le nombre de décès par suicide est sous-estimé du fait d’un défaut de déclaration ou de l’existence de suicides « cachés », inscrits dans d’autres rubriques de décès comme les intoxications ou les accidents.

Le nombre de tentatives de suicide est lui aussi sous-estimé dans la mesure où la comptabilisation se fait par l’activité des urgences hospitalières et que toutes les tentatives ne font pas l’objet d’une hospitalisation.

 

  • Les explications possibles :

Le suicide apparaît souvent corrélé avec un autre phénomène majeur de notre société : l’alcoolisme, sans que pour autant on puisse en conclure que l’un soit la cause de l’autre ou inversement. Aujourd’hui, cette tendance semble moins probante, mais la corrélation est étroite avec le chômage, la précarité, la pression professionnelle et le relâchement des liens familiaux et sociaux.

On peut un jour être tenté par la mort, face à des difficultés qui nous dépassent.

« On se suicide parce qu’il est quelquefois plus difficile de vivre que de mourir, parce qu’une immense détresse intérieure trouve son issue dans la fuite d’un environnement devenu intolérable. »

Le suicide reste, à bien des égards et dans tous les milieux, un sujet tabou dans notre société. Mais il est intéressant de constater que, d’après l’enquête de la SOFRES sur les français et le suicide, 70% de la population et 90% des adolescents souhaitent que l’on parle du suicide.

Ce désir de parole incite à penser que prévenir le suicide est possible, d’autant plus que près des 3/4 des suicidants ont montré des signes d’alerte plus ou moins perceptibles. Ces signes sont autant d’indicateurs de tentatives de suicide potentielles. Savoir les reconnaître peut aider à sauver des vies.

  • Les organismes d’écoute :

Attention, cette liste n’est pas exhaustive. La qualité des organismes d’écoute n’est pas sous la responsabilité du Ministère de la santé.

 

S.O.S. Amitié offre, à tous ceux qui choisissent d’appeler, la possibilité de mettre des mots sur leur souffrance et, ainsi, de prendre le recul nécessaire pour retrouver le goût de vivre. Le site donne les numéros d’appel de chaque région et offre aussi un service d’écoute web ( anonymat, confidentialité et non directivité ). 
Accueil et écoute des personnes confrontées au suicide, 7/7 de 16h à 20h.
Numéro national : 0.825.120.364 ( 15ct / min )
Numéro régional Île-de-France : 01.40.44.46.45 ( prix d’un appel local )  
Accueil et écoute des personnes confrontées au suicide, 24/24, 7/7
01.45.39.40.00 ( prix d’un appel local )  
Écoute-famille
01.42.63.03.03 ( prix d’un appel local ) : cette ligne d’écoute créée par l’Unafam est destiné aux familles ayant un proche en souffrance psychique. Des psychologues conseillent et orientent les familles.
Croix Rouge Ecoute
Téléphone national ( appel gratuit )Numéro vert : 0.800.858.858
Fil Santé Jeunes :  » pouvoir en parler « 
Téléphone national ( appel gratuit ) – Numéro vert : 0.800.23.52.36 
Phare Enfants-Parents :  » pour l’harmonie des relations enfants-parents « 
Téléphone national : 01.42.66.55.55  
Suicide Ecoute :
Ligne nationale : 01.45.39.40.00