Articles

Le - Bretagne. Un nouvel outil de secours maritime pour les gendarmes

Bretagne. Un nouvel outil de secours maritime pour les gendarmes

Grâce aux Affaires maritimes, la section aérienne de gendarmerie de Rennes a perçu ce jeudi 25 juin un nouveau brancard transportable en hélicoptère pour les secours maritimes. Il sera utilisé dès cet été avec l’hélicoptère Écureuil basé à Lannion.

Le brancard hélitreuillable Franco Garda a été récupéré jeudi matin à Brest et ramené à Lézardrieux, où il pourra être utilisé dès cet été depuis l’hélicoptère Écureuil de la section aérienne de gendarmerie de Rennes. | PASCAL SIMON/OUEST-FRANCE.

Ouest-France

Pascal SIMON. Publié le 25/06/2020 à 21h01

« C’est toujours une petite satisfaction de chef de voir un dossier aboutir… » Le lieutenant-colonel Henri (1) commandant du groupement des forces aériennes de gendarmerie Ouest vient juste de poser son hélicoptère EC-135, ce jeudi matin, en contrebas de château de Brest. Au bord du terrain, un personnel de la préfecture maritime Atlantique a apporté un colis très attendu. « C’est un brancard hélitreuillable Franco Garda. J’en avais fait la demande à mon arrivée, à l’automne 2017. Le voilà ! » Le colis est glissé dans la soute.

L’appareil redécolle, cap vers le Trieux, un fleuve côtier près de Paimpol (Côtes-d’Armor), pour un exercice d’hélitreuillage conjoint de la section aérienne de gendarmerie (SAG) de Rennes et de la brigade nautique de gendarmerie de Lézardrieux. À bord de l’hélicoptère un quatrième passager a pris place : Sophie Sanquer, administratrice en chef des Affaires maritimes de la division Action de l’État en mer. C’est grâce à elle et son service que le brancard est arrivé. Ça ne parait pas grand-chose, et pourtant…

« Son plus : Tous les hélicoptères peuvent le transporter »

« Ce sont les Affaires maritimes qui l’ont financé : un pour la SAG de Rennes, et un autre pour la SAG de Bayonne, explique Sophie Sanquer. Ce modèle est aussi celui dont se sert la Sécurité civile. C’est un brancard polyvalent. Tous les hélicoptères peuvent le transporter ». Ce qui n’est pas forcément toujours le cas. Un brancard employé sur un hélicoptère NH-90 Caïman, par exemple, ne peut pas être utilisé sur un hélicoptère par la Marine nationale. Et un brancard utilisé à bord des hélicoptères de la Marine nationale ne sera pas transportable par un Dragon de la Sécurité civile ou un Dauphin.

Si le nouveau brancard n’a pas été testé dès hier, il sera quand même prêt pour la saison estivale. Équipé de systèmes de flottaison, il pourra être utilisé par l’hélicoptère Écureuil de la section aérienne de gendarmerie de Rennes qui sera déployé, comme chaque été, du 11 juillet au 23 août, sur l’aéroport de Lannion.

Source : www.ouest-france.fr

Partagez cet article !