Les publicités dans la revue de l'Echo du képi ne figurent pas sur la version en ligne à télécharger mais uniquement dans la version « papier »

Articles

Le - ivre et sans permis, il fonce dans deux voitures de la gendarmerie

DÉPARTEMENT DU DOUBS – TRIBUNAL

Doubs : ivre et sans permis, il fonce dans deux voitures de la gendarmerie

Un homme de 47 ans a été interpellé par les gendarmes le 29 mars, après un dangereux périple. L’individu était alcoolisé, sans permis et a percuté deux voitures de la gendarmerie avant d’être sorti de son véhicule et interpellé. Il a été placé en détention provisoire à l’issue d’une comparution immédiate.

LE 08/04/2019 À 12:36 MIS À JOUR LE 08/04/2019 À 16:25

« C’est à cause de ma dernière relation, j’ai pété un plomb », justifie le quadragénaire, qui accusait un taux d’alcoolémie de 1,5 g/l au moment de son interpellation.  Photo d’illustration ER /Laurie MARSOT

Photo HD« C’est à cause de ma dernière relation, j’ai pété un plomb », justifie le quadragénaire, qui accusait un taux d’alcoolémie de 1,5 g/l au moment de son interpellation.  Photo d’illustration ER /Laurie MARSOT

La folle course en voiture de cet homme de 47 ans aurait pu s’avérer dramatique. Et les gendarmes ont eu le plus grand mal à l’interpeller.

Vendredi 29 mars, aux alentours de 22 h, un gendarme en civil remarque un véhicule qui zigzague et roule à très faible vitesse. Deux personnes se trouvent à l’intérieur. L’agent prévient alors ses collègues de la brigade, pour les appréhender.

Un fuyard qui ne veut pas s’arrêter

Les militaires parviennent à hauteur du véhicule et le somment de s’arrêter, gyrophares et sirènes en action. Ce dernier se met alors à prendre de la vitesse : 110, 120 km/h sur des petites routes. Les forces de l’ordre prennent tous les risques, aux trousses d’un conducteur qui ne semble pas disposé à obtempérer.

Cette course effrénée se poursuit sur une dizaine de kilomètres. À hauteur du village de Passavant, les gendarmes parviennent à le prendre en sandwich. L’un des véhicules se place devant et l’autre derrière. L’automobiliste fonce alors dans la fourgonnette !

Deux gendarmes blessés

Son véhicule immobilisé, les militaires pensent alors pouvoir l’interpeller. Mais le fuyard actionne la marche arrière, et vient percuter l’autre fourgon. Dans le choc, deux gendarmes sont légèrement blessés. Ultime surprise, le fils – mineur – de l’individu, qui se trouve dans l’habitacle, sort le premier, avant l’arrestation de son père.

« C’est à cause de ma dernière relation, j’ai pété un plomb », justifie le quadragénaire à la barre du tribunal lors de sa comparution immédiate. Présentant lors de son arrestation un taux d’alcoolémie de 1,5 g/l, l’homme possède un casier déjà bien chargé, avec 19 mentions et des condamnations pour viol, violences, outrages. « Vingt ans de placard », lâche-t-il devant les magistrats.

Placé en détention provisoire

Le rapport du SPIP (services pénitentiaires d’insertion et de probation) fait état de « multiples critères de risques de récidive avérés ». L’homme a demandé un délai pour préparer sa défense. « Il roulait vite sans permis, avec de l’alcool. Il a eu un accident. Voila la réalité de ce dossier », a tenté de minimiser son avocat, Me Vernier. Le prévenu a été placé en détention provisoire dans l’attente de son jugement, le 26 avril.

Valentin COLLIN

Sourcewww.estrepublicain.fr

Partagez cet article !