Articles

Le - Le plan canicule et les recommandations 2009

Source de l’information : http://www.sante-sports.gouv.fr

Le plan national canicule dont l’élaboration est pilotée par la Direction Générale de la Santé comporte trois niveaux :

1. le niveau de veille saisonnière, automatiquement déclenché du 1er juin au 31 août :
• un point météorologique est fait quotidiennement au ministère, et si la situation l’exige, les autorités sanitaires alertent les départements concernés sur l’opportunité de passer au niveau supérieur du plan ;
• le numéro vert d’information et de communication (0800 06 66 66) entre en vigueur.

2. le niveau de mise en garde et actions :
•  il est déclenché par les préfets de département concernés lorsque les conditions météorologiques l’exigent ;
•  il induit la mise en œuvre sur le terrain de mesures de prévention et de gestion de l’épisode caniculaire dans les établissements de santé, les établissements sociaux et médico-sociaux, les communes, etc.
• à l’échelon départemental ou national, certains médias peuvent être réquisitionnés afin de diffuser des messages de prévention. Le dispositif a été revu et amélioré pour mieux cibler le public à risque (travailleurs et personnes âgées) ;
• les données sanitaires sont remontées quotidiennement par les départements concernés au ministère.

3. le niveau de mobilisation maximale :
• il est déclenché sur instruction du Premier ministre dans le cas où la canicule est aggravée par des effets collatéraux (rupture de l’alimentation électrique, pénurie d’eau potable, saturation des établissements de santé…).

Le plan s’appuie sur quatre grands piliers :
• les mesures qui seront mises en œuvre pour assurer la permanence des soins et l’organisation de l’offre de soins, tant au niveau des établissements de santé qu’au niveau de la médecine libérale. A cet égard, une rencontre avec les représentants des médecins urgentistes a été organisée le 20 mai dernier afin de présenter l’ensemble du dispositif ;
• les mesures de prévention des effets sanitaires d’une vague de chaleur ;
• les mesures de gestion en cas de survenue d’une canicule ;
• la solidarité avec la mobilisation importante des associations et des citoyens, en particulier grâce au registre des personnes fragiles ou isolées tenus par les communes.

Par ailleurs, les mesures préparatoires essentielles qui prévalaient en 2008 sont reconduites en 2009.
Elles portent sur :
• la protection des personnes âgées (en institution ou à domicile), des personnes handicapées, des jeunes enfants et des personnes sans abri ;
• les établissements de santé ;
• l’information du grand public et des salariés.

Partagez cet article !