Articles

Le - Pompiers et gendarmes se font caillasser en pleine intervention

Folschviller

Pompiers et gendarmes se font caillasser en pleine intervention

Alors qu’ils intervenaient sur des feux de poubelles à Folschviller, les sapeurs-pompiers ainsi que les gendarmes se sont fait caillasser vendredi soir par des individus qui sont parvenus à échapper au dispositif de sécurité déployé par les forces de l’ordre. Une enquête a été ouverte par les militaires de Forbach.

Par Romuald PONZONI

Un dispositif de gendarmerie a été déployé à Folschviller durant une bonne partie de la nuit de vendredi à samedi. Photo d’illustration ER /Lionel VADAM

Ça devait être une banale intervention pour le corps local des sapeurs-pompiers de Folschviller. Mais ça a vite dégénéré. Vendredi 2 avril, les secours ont été appelés en soirée pour intervenir sur un feu de poubelles dans un quartier de la commune situé en lisière de forêt (rues de la Forêt, Calmette et Patton). À leur arrivée, les soldats du feu déploient les outils nécessaires pour circonscrire l’incendie quand soudain, ils sont pris à partie par des individus qui s’étaient dissimulés.

Ces derniers, sans crier gare, se mettent à les caillasser. Les hommes se réfugient aussitôt dans leur véhicule qui est alors pris pour cible. Les gendarmes de Folschviller, alertés, sécurisent aussitôt le site, mais sont eux aussi victimes de jets de pierres. Des renforts sont aussitôt appelés à la rescousse.

Bis repetita

Peu après, quelques rues plus loin, un autre incendie se déclare et le dispositif doit se transporter sur les lieux de ce nouveau sinistre. Encore un container à ordures qui est en train de flamber et même scénario : sapeurs-pompiers et gendarmes se retrouvent dans le viseur de ces individus qui veulent en découdre. Forces de l’ordre et secours se font une fois de plus caillasser et n’ont d’autre choix que de se protéger dans l’habitacle de leurs véhicules. Des véhicules dont les vitres explosent sous l’impact des projectiles.

Un dispositif de sécurité déployé

Avec l’arrivée des militaires de Faulquemont et de la communauté de brigades de Morhange, un dispositif est déployé dans le quartier afin de faire cesser cette soudaine flambée de violence et éviter que les choses ne s’enveniment. Une quinzaine d’hommes ont patrouillé dans les rues de la commune jusqu’au milieu de la nuit pour maintenir le calme et tenter d’interpeller les auteurs de ces faits. En vain.

Le maire de Folschviller, Didier Zimny, se dit outré et condamne fermement ces actes : « Les sapeurs-pompiers sont une corporation au service de la population et ils sont un symbole auquel on ne doit pas toucher. Ce caillassage est un acte odieux qui doit être réprimandé avec fermeté. » Une enquête a été ouverte par la compagnie de gendarmerie de Forbach.

Source : www.republicain-lorrain.fr

Partagez cet article !