Articles

Le - Toujours plus d’abonnés sur la page Facebook de la gendarmerie d’Ille-et-Vilaine

Toujours plus d’abonnés sur la page Facebook de la gendarmerie d’Ille-et-Vilaine

Par Céline GuétazFrance Bleu Armorique

Lundi 4 décembre 2017 à 6:08

Le capitaine Gilles Maurer, en charge de la page Facebook des gendarmes d'Ille-et-Vilaine

Le capitaine Gilles Maurer, en charge de la page Facebook des gendarmes d’Ille-et-Vilaine © Radio France – Céline Guétaz

Les gendarmes sont aussi sur Facebook ! En Ille et Vilaine, le groupement publie chaque jour des articles pour relayer les campagnes de prévention et de recrutement, mais aussi pour donner des informations sur les affaires résolues ou des avis de recherche pour les personnes disparues.

C’est le capitaine Gilles Maurer qui alimente quotidiennement la page Facebook de la gendarmerie d’Ille-et-Vilaine. Même si ce n’est pas sa fonction à plein temps, il glane chaque jour des informations pour les internautes. « Il s’agit de rendre service, en relayant les campagnes de prévention, mais aussi des avis de recherche pour les personnes disparues » explique le capitaine.

Un bon outil pour rechercher des victimes

Sur sa page, la gendarmerie communique aussi sur les affaires résolues et peut rechercher des victimes : « Nous avons publié des photos de bijoux volés, que nous avions retrouvés. L’objectif était de permettre aux victimes de ces vols de se faire connaitre », explique le colonel François-Xavier Lesueur, commandant du groupement de gendarmerie d’Ille-et-Vilaine. La page Facebook des gendarmes d’Ille-et-Vilaine a déjà 7.200 abonnés.  » Nous sommes en progression constante, avec un millier d’abonnés en plus par rapport au mois de juin », se félicite le capitaine Maurer.

« Dans leurs commentaires, les internautes nous félicitent »- Capitaine Gilles Maurer

Les commentaires des internautes sont assez nombreux. Ce sont les articles qui concernent les affaires judiciaires qui suscitent le plus de commentaires, « souvent pour nous féliciter, nous encourager ou parfois réclamer des sanctions plus sévères ». Le gendarme répond aux commentaires, notamment à tous ceux qui demandent des renseignements. En 2018, la gendarmerie nationale souhaite mettre en place une véritable brigade numérique, pour rapprocher encore davantage « gendarmes et citoyens » explique le commandant du groupement d’Ille-et-Vilaine.

Partagez cet article !