Articles

Le - Enfin un projet de nouvelle gendarmerie à Graçay

Travaux

Enfin un projet de nouvelle gendarmerie à Graçay

Publié le 21/07/2021 à 09h00

Enfin un projet de nouvelle gendarmerie à Graçay

La nouvelle gendarmerie et les six pavillons destinés aux familles des gendarmes seront construits sur ce terrain, au quartier George-Sand, acquis par la commune depuis cinq ans déjà. « Une super nouvelle » pour le maire, Jean-Pierre Charles.

C’est une bonne nouvelle pour la commune. Dans un courrier en date du 15 juin dernier, le ministre de l’Intérieur confirme la construction prochaine d’une nouvelle gendarmerie à Graçay.

Les gendarmes de Graçay devraient enfin bénéficier d’une caserne et de logements dignes de ce nom. Dans un courrier en date du 15 juin, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, annonce à la municipalité que « le projet immobilier de Graçay », qui lui a été soumis par la direction générale de la gendarmerie nationale « fait partie des projets que je viens d’agréer », au titre de l’exercice budgétaire 2021. « La construction d’une nouvelle caserne permettra de conforter la présence des gendarmes tout en leur offrant de meilleures conditions de travail au quotidien », écrit le ministère.

Une gendarmerie menacée de fermeture

« C’est une super nouvelle, se réjouit le maire PCF de Graçay, Jean-Pierre Charles. Ça faisait longtemps qu’on se battait pour une nouvelle gendarmerie, même si ça a toujours été avec le sourire et la fermeté. » 

Le maire se souvient en effet qu’il lui avait été annoncé, il y a dix ans, « que la gendarmerie de Graçay allait fermer, parce qu’il y avait un problème de locaux, et que les conditions de logement des gendarmes étaient inhumaines », à tel point d’ailleurs que ces logements sont aujourd’hui désaffectés.

Probable retour de la Bac à Vierzon avant fin 2021

Mais pour la municipalité, il n’était pas question de laisser la gendarmerie quitter la commune. « J’ai rencontré plusieurs fois les différents commandants du groupement de gendarmerie du Cher pour leur dire que je n’accepterai pas la fermeture de la gendarmerie. » Le maire a tenté de faire valoir que sa commune se situait près de l’autoroute, un emplacement stratégique pour les interventions, mais qu’elle était aussi à 25 kilomètres de Vierzon, où se situe l’autre gendarmerie la plus proche. 

Un projet de deux millions d’euros

« Et il y a cinq ans, on m’annonce qu’il y aura une nouvelle gendarmerie à Graçay. » La commune fait alors l’acquisition d’un terrain, dans le quartier George-Sand, et lance les réunions de travail avec Val de Berry, l’office public de l’Habitat du Cher, chargé de construire les logements. « On l’avait même annoncé dans notre bulletin municipal… » Mais rien n’avance.

Il aura fallu attendre 2021 pour que le dossier arrive enfin sur le haut de la pile au ministère de l’Intérieur. Aujourd’hui, deux millions d’euros sont bien prévus par l’État pour construire la nouvelle gendarmerie et les logements des six agents, sur ce même terrain mobilisé depuis cinq ans déjà dans le quartier George-Sand.

« Je ne veux pas laisser tomber les services de police. » Gérald Darmanin était en visite au commissariat de Bourges

« La voirie et les réseaux seront à la charge de la commune », indique le maire et conseiller départemental du canton de Vierzon 2, soit une enveloppe de 250.000 euros. « Mais on pourrait avoir de la DETR (dotation d’équipement des territoires ruraux, une subvention de l’État, NDLR) et une subvention du conseil départemental sur ce projet. » Et, « à partir de la rentrée, on va commencer les réunions techniques » pour la construction de la caserne.

Six pavillons pour accueillir les gendarmes et leur famille

La commune a en tout cas déjà repris les réunions de travail avec Val de Berry pour la partie logements. Six pavillons individuels devraient ainsi sortir de terre pour accueillir les gendarmes et leur famille. Des logements situés à seulement 200 mètres du gymnase et de la piscine, « pour l’entraînement physique des gendarmes », et à 50 mètres de l’école communale.

La commune a d’ailleurs prévu d’aménager un petit cheminement pour permettre aux familles de rejoindre l’école en toute sécurité. « Notre objectif est de fixer les familles », et d’assurer ainsi la pérennité d’une gendarmerie pour laquelle la commune s’est si longtemps battue.
 

Sabrina Vernade

Source : www.leberry.fr

Partagez cet article !