Articles

Le - Gard : deux motards de la gendarmerie grièvement blessés lors d’une course-poursuite

Gard : deux motards de la gendarmerie grièvement blessés lors d’une course-poursuite

Ce mercredi en fin d’après-midi, deux motards de l’escadron de Sécurité routière du Gard -EDSR 30- ont été grièvement blessés, à Fourques, lors d’une course-poursuite.

Deux motardes de la gendarmerie nationale
Deux motardes de la gendarmerie nationale (©Gendarmerie )

Par Jean-Marc Aubert

Publié le 18 Nov 20 à 22:05  mis à jour le 18 Nov 20 à 23:32

Terrible drame ce mercredi en fin d’après-midi, sur la commune de Fourques, près de Nîmes, dans le Gard, en limite avec les Bouches-du-Rhône : lors d’une course-poursuite, deux motards de la gendarmerie du Gard ont été grièvement blessés.

Les deux motards de l’escadron départemental de Sécurité routière -EDSR 30– ont pris en chasse une voiture, dont le conducteur venait de refuser d’obtempérer et de forcer un point de contrôle installé pour lutter contre le flux des véhicules, dans le cadre du reconfinement Covid-19 et du plan Vigipirate élevé au plus haut niveau.

Selon nos confrères d’Objectif Gard, le chauffard a pris des risques très dangereux pour échapper aux militaires à moto.

Lors de cette poursuite spectaculaire, un chauffeur-routier au volant de son poids-lourd n’a pu éviter les motards, à Fourques, avant de venir s’encaster dans le pilier d’un pont.

Le routier dans un état grave

Le choc a été très violent : les deux gendarmes ont été grièvement blessés et hospitalisés. La cabine du poids-lourd est complètement disloquée contre le pont en béton et une opération de désincarcération était toujours en cours à 21h45,  quatre heures après le violent choc.

Le routier est grièvement blessé et inanimé : des médecins du Smur-Samu 30 et 13 sont à son chevet.

Le pronostic vital n’est plus engagé pour les motards, indique Objectif Gard, qui ajoute que le préfet du Gard, le procureur de la République de Nîmes et le commandant du groupement de gendarmerie du Gard sont sur les lieux.

« Ils sont tenus informés de l’évolution de santé des deux gendarmes, fort heureusement hors de danger, mais, qui devraient conserver des séquelles », précise une source, c e soir à Métropolitain. Elle confirme l’information d’Objectif Gard : le chauffard qui est en fuite circulait à bord d’une voiture volée.

Des barrages sont établis et le plan Epervier déclenché, avec un survol de l’hélicoptère de la section aérienne de la gendarmerie basé à Montpellier. L’enquête a été confiée aux gendarmes de la section de recherches de Nîmes.

Source : actu.fr

Fourques : Un chauffard force un barrage, deux gendarmes et le conducteur d’un camion grièvement blessés

Y.C. – 18 novembre 2020, 22h50 │ MAJ : 18 novembre 2020, 22h50

Illustration. (shutterstock)

Deux motards de la gendarmerie sont grièvement blessés après un grave accident ce mercredi en fin d’après-midi, alors qu’ils poursuivaient un chauffard. Le conducteur d’un poids-lourd impliqué dans l’accident est lui aussi gravement blessé.

Un refus d’obtempérer est à l’origine de ce terrible accident qui s’est produit sur le pont du petit Rhône entre Fourques (Gard) et Arles (Bouches-du-Rhône), vers 17h40 indique France Bleu. Un chauffard au volant d’une voiture, qui aurait été volée dans les Bouches-du-Rhône dans l’après-midi, a refusé de s’arrêter lorsque les forces de l’ordre lui ont ordonné et a forcé un barrage de gendarmerie a indiqué le procureur de la République de Nîmes, Eric Maurel.

Lorsqu’il a franchi le pont, le chauffard a percuté un poids-lourd arrivant face à lui. Dévié de sa trajectoire, le camion a violemment percuté les deux motards de la gendarmerie qui poursuivaient le fuyard. Ce dernier est parvenu à prendre la fuite à pied après ce grave accident.

Trois blessés dans un état grave

Les deux militaires sont grièvement blessés et souffrent de multiples fractures mais leurs jours ne sont pas en danger. Ils ont été transportés à l’hôpital. L’un des motards de la gendarmerie est resté coincé plus de 45 minutes sous le semi-remorque du poids-lourd précise Midi Libre.

Le chauffeur du camion a quant à lui dû être désincarcéré de son véhicule par les secours, durant près d’une heure. Son pronostic vital était initialement engagé. Il n’avait toujours pas pu être évacué vers l’hôpital à 22 heures.

Un important dispositif des sapeurs-pompiers a été déployé pour prendre en charge les victimes. Un hélicoptère de la sécurité civile a également été sollicité.

Dans le même temps, des recherches ont été entamées pour retrouver le chauffard. Une enquête a été ouverte et confiée à la brigade de recherche et la section de recherche Nîmes.

Source : actu17.fr

Partagez cet article !