Articles

Le - Jacques Mignaux (DGGN) recommande de « développer le lien de proximité de la gendarmerie avec les élus » dans une note interne

Jacques Mignaux (DGGN) recommande de « développer le lien de proximité de la gendarmerie avec les élus » dans une note interne

Le directeur général de la gendarmerie demande aux commandants de groupement de gendarmerie départementale d’être « très attentifs à créer, développer et faire vivre le lien de proximité de la gendarmerie avec les élus, qui nourrit la connaissance réciproque et la confiance ». Dans une note adressée aux commandants de groupement le lundi 3 décembre 2012 et à laquelle AEF Sécurité globale a eu accès, le général Jacques Mignaux leur demande d’entretenir « personnellement des contacts avec les élus, aussi bien pour apporter l’expertise de la gendarmerie sur les questions locales de sécurité que pour donner les informations sur la situation » de leurs unités ou sur les « problématiques de l’institution ». Il recommande également aux commandants de compagnie et de brigade territoriale de « développer le lien de proximité » avec les élus. « Chacun à son niveau doit être convaincu de l’utilité et de la pertinence de cette démarche », précise la note.

Ces différents contacts doivent être « directs et entretenus », poursuit le directeur général. Il recommande notamment de présenter aux élus les « militaires nouvellement affectés » et incite les commandants d’unité à remettre « leur numéro de téléphone portable et leur adresse e-mail » aux élus. Lors d’évènements « d’importance », le DGGN demande aux commandants d’unité « d’informer personnellement les élus concernés » et affirme qu’un « dialogue de confiance, en amont ou durant les faits » est la garantie « d’un réel travail partenarial ».

CULTIVER L’ANCRAGE LOCAL

« Toutes les occasions opportunes doivent être saisies pour entretenir les relations avec les élus », souligne par ailleurs le directeur général. Il indique ainsi que les différentes cérémonies de la gendarmerie constituent « un moment privilégié pour associer les élus à la vie de l’institution ». Il précise en outre que la participation des commandants d’unité « aux cérémonies patriotiques ou aux festivités ponctuant la vie des territoires » permet de « cultiver l’ancrage local et de prolonger le lien de proximité avec les élus et les autorités ».

Le général Jacques Mignaux demande également de « systématiser » les rencontres qui permettent aux commandants d’unité de « dresser un bilan annuel d’activité et d’échanger avec les élus sur les questions de sécurité ». Il préconise enfin de « proposer aux élus de venir passer une soirée » dans les Corg (centre d’opérations et de renseignement de la gendarmerie) qui centralisent les appels téléphoniques émis par le public vers les plates-formes départementales et coordonnent les interventions afin de leur permettre de « disposer d’une information plus complète et actualisée sur l’organisation et l’action de la gendarmerie ».

Source : Dépêche n° 7831Paris, jeudi 6 décembre 2012.

Partagez cet article !