Articles

Le - Les gendarmes alertent : « Attention de ne pas vous faire avoir par de faux professionnels du goudron »

Saône-et-Loire – Faits divers

Les gendarmes alertent : « Attention de ne pas vous faire avoir par de faux professionnels du goudron »

04 nov. 2020 à 10:02

01/02 L’arnaque est bien rodée : de prétendus professionnels du goudron se présentent au domicile des particuliers et leur proposent de refaire l’allée ou la cour intérieure de l’habitation avec du bitume. Les travaux sont grossièrement réalisés mais le goudron utilisé est de très mauvaise qualité, en très faible épaisseur et ne résiste pas à la première pluie. Photo d’archives JSL
02/02 Les gendarmes de Saône-et-Loire mettent en garde les habitants face au retour des « bitumeurs irlandais » qui ont récemment sévi dans le Rhône. Photo JSL

Voici un communiqué de presse transmis à la rédaction par la compagnie de gendarmerie de Mâcon :

« Les gendarmes de Saône-et-Loire vous mettent en garde face au retour des « bitumeurs irlandais » qui ont récemment sévi dans le Rhône (NDLR : plus précisément dans le Beaujolais). Leur arnaque est bien rodée : de prétendus professionnels du goudron se présentent au domicile des particuliers et leur proposent de refaire l’allée ou la cour intérieure de l’habitation avec du bitume. Ils se présentent parfois comme des ouvriers britanniques qui interviennent sur des chantiers. Ils prétextent avoir terminé des travaux sur une route à proximité. Ils évoquent alors un surplus de goudron et proposent de bitumer l’accès au garage à un prix défiant toute concurrence. Bien évidemment il n’y a pas de contrat, pas de devis et le paiement se fait en numéraire. Les travaux sont grossièrement réalisés mais le goudron utilisé est de très mauvaise qualité, en très faible épaisseur et ne résiste pas à la première pluie. Ciblant plus particulièrement les personnes âgées, les personnes doivent être vigilantes et ne pas se laisser « tromper » par le coût a priori très attractif de la proposition. Au moindre doute, la gendarmerie vous incite à appeler la brigade locale ou composer le 17. »

Source : www.lejsl.com

Partagez cet article !