Articles

Le - Mort de Rémi Fraisse : Rassemblement ce 10 octobre, pour l’appel contre le non-lieu du gendarme

5 ANS APRÈS…

Mort de Rémi Fraisse : Rassemblement ce 10 octobre, pour l’appel contre le non-lieu du gendarme

Il y a près de 5 ans, Rémi Fraisse mourrait sur la ZAD de Sivens suite à l’explosion d’une grenade. Après des années de procédures, le gendarme avait obtenu un non-lieu. Ce 10 octobre se déroule l’appel de ce non-lieu, et un rassemblement est appelé devant le tribunal de grande instance de Toulouse. Nous relayons l’appel à la mobilisation.

mardi 8 octobre

APPEL DU NON-LIEU DANS L’AFFAIRE DE REMI FRAISSE :
TOU-TES A TOULOUSE LE 10 OCTOBRE !

Événement facebook

Rassemblement pour dénoncer les violences, le racisme, l’impunité de la police et en solidarité aux victimes à l’occasion de l’audience de l’appel du non lieu dans l’affaire du gendarme responsable de la mort de Rémi Fraisse !
Parce que l’impunité a été érigée en système et le cynisme en morale. La logique mortifère de l’état tue et mutile désormais chaque semaine sans que rien ne l’ébranle !

Il y a 5 ans, Rémi Fraisse a été tué par une grenade lancée par un gendarme sur la ZAD de Sivens. Depuis, en janvier 2018, un non lieu en faveur du gendarme a été délivré par la « justice ». Sa famille fait appel de cette décision inique !
Il y a 14 ans, Zyed et Bouna sont morts en tentant d’échapper à la police. Les policiers ont été relaxés 10 ans après.

Et cette année les drames dus à la police se sont multipliés…
Au début du mouvement des gilets jaunes, Zineb Rédouane est morte chez elle suite à un lancé de grenade lacrymogène à Marseille.
Lors de la fête de la musique, à Nantes, Steve est mort noyé suite à une charge policière.
Alors quoi ? Maintenant on meurt en fermant ses volets ou en faisant la fête !!!
STOP ! Ces mort.e.s, parmi tant d’autres qu’on ne cite pas, doivent cesser…

Et nous ne comptons plus le nombre de blessé.e.s et mutilé.e.s … Dans les quartiers, sur les ZAD, et dans les mobilisations sociales, les armes, soient disant non létales, ont fait des ravages.
Et le nombre de blessés a augmenté de manière considérable. Sur les 20 dernières années : autour de 50 blessés graves. Durant le mouvement gilets jaunes, en l’espace de quelques mois : un bilan alarmant avec une morte, des milliers de blessé.e.s dont au moins 5 mains arrachées et 24 éborgnées …
Et puis s’en suivent toujours : Déni de transparence, mensonges des policiers, des gendarmes et même de l’IGPN, dissimulations de preuves, et une justice très lente qui acquitte !

Nous nous devons de combattre, pour notre dignité et pour que chaque policier tremble de peur à l’idée même d’appuyer sur la gâchette, de dégoupiller une grenade ou de procéder à des techniques d’immobilisation mortelle.

La solidarité est une arme face à l’impunité de l’État et de ses chiens de gardes qui organisent la répression dans les quartiers et dans les mobilisations sociales.

Ce 10 octobre à 8h30, ce ne sont pas 30 personnes qui doivent être présentes au tribunal de Toulouse, mais des centaines de personnes en hommage à Rémi et :
 pour exprimer notre solidarité avec la famille Fraisse et toutes les autres victimes. Pour la vérité et la justice !
 dénoncer le racisme d’état, la criminalisation des militant.e.s, la banalisation des violences, les dérives de la police et son armement

Rappel : pas de drapeaux, mais apportez vos banderoles, pancartes, autoc, etc.

Nous relayons aussi l’appel d’une amie à se munir
« d’un objet de notre choix permettant de faire de la percussion

— bambous — galets — grelots — gamelles —
— couvercles — tôles — manches à balais —
sinon nos deux mains …

pour improviser ensemble le concert du jour en faveur d’un jugement juste ! »

*Pour en savoir plus : source Desarmons-les

Source : www.revolutionpermanente.fr

Partagez cet article !