Articles

Le - Tarn-et-Garonne : en surcharge, la camionnette et sa remorque pesaient 11,4 tonnes

Tarn-et-Garonne : en surcharge, la camionnette et sa remorque pesaient 11,4 tonnes

L’ensemble du véhicule a été intercepté sur la rocade de Montauban avant d’être pesé au péage au nord de la cité d’Ingres.

Publié le 31/07/2019 à 17:06     

 Faits diversTarn-et-GaronneMontauban

l’essentielUn homme d’une cinquantaine d’années a été intercepté à Montauban mardi 30 juillet au volant d’une camionnette pour une surcharge impressionnante : le véhicule et son chargement pesaient 11,4 tonnes, soit 5,4 de plus que le poids autorisé.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’automobiliste ne faisait pas le voyage à vide… La scène se passe mardi 30 juillet. Les services de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement sont présents au niveau du péage de l’A20 de Montauban-nord, dans le Tarn-et-Garonne, pour des contrôles de routine en cette période…

Les deux motards repèrent le véhicule qui circule à allure modérée. « Il ne dépassait pas les 65 km/h, explique l’un des policiers. Alors forcément, dans le flux du trafic, nous l’avons vite remarqué. » Ils parviennent à l’intercepter sur la rocade au niveau de la sortie des Chaumes (n° 62) et l’escortent pour un retour vers le péage au nord de la cité d’Ingres, là où se situe la plateforme de pesée des véhicules. Les autorités ne sont pas déçues du voyage: la camionnette seule affiche une masse de 7,7 tonnes au lieu des 3,5 tonnes réglementaires! « C’est ce qu’on appelle le poids total autorisé en charge (PTAC) », précise un membre de la FMU, qui n’était pas au bout de ses surprises.

12 amendes de 135 € pour le conducteur

Car vient ensuite le temps de la pesée avec la remorque : 11,4 tonnes! Là encore, la limite du poids total roulant autorisé (PTRA) de 6 tonnes est explosée. Le véhicule, qui était rempli de bric et de broc, a donc été immédiatement immobilisé avant d’être pris en charge par un dépanneur pour aller décharger le surplus et ainsi se mettre en conformité. « L’automobiliste d’une cinquantaine d’années, originaire d’Orléans et qui prenait la route du Maghreb, a également écopé de douze verbalisations de 135 euros, soit un total de 1 620 euros de contravention », calcule l’un des deux policiers présents au cours du contrôle.

De quoi, au moins, alléger le portefeuille du contrevenant…

La FMUD, qu’es aquò ?

La Formation motocycliste urbaine départementale (FMUD) regroupe des policiers des commissariats de Montauban et Castelsarrasin. Six agents au total dans le Tarn-et-Garonne sont spécialisés dans la prévention et la répression routière. Ils peuvent aussi effectuer des pesées de véhicules sur une aire située sur la zone Quercy-Gascogne, entre Castelsarrasin et Moissac.

Florent Duprat

Source : www.ladepeche.fr

Partagez cet article !