Articles

Le - Un gendarme fauché et blessé lors d’un contrôle d’alcoolémie

Renversé dans la nuit de samedi à dimanche par un automobiliste qui a refusé de s’arrêter, il souffre de multiples fractures à une jambe. Le conducteur a été interpellé.

Un gendarme a été renversé dans la nuit de samedi à dimanche à Toulouse par un automobiliste qui a refusé de s’arrêter lors d’un contrôle d’alcoolémie, et a subi de multiples fractures à une jambe, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Le conducteur, interpellé plus tard dans la nuit, a forcé le barrage de la gendarmerie vers 3h du matin dans le quartier difficile du Mirail, et s’est enfui après avoir blessé le gendarme.

Un important dispositif de recherche a immédiatement été mis en place, avec hélicoptère et équipe cynophile, et le véhicule a été rapidement retrouvé, abandonné par son propriétaire. Celui-ci a été interpellé à son domicile et devait être placé en garde à vue dans la soirée de dimanche

Sourcelci.tf1.fr 16 décembre 2012.

Un gendarme fauché et blessé lors d’un contrôle d’alcoolémie

Un adjudant de la compagnie de Toulouse-Mirail, père de trois enfants, a été grièvement blessé hier dans la nuit alors qu’il participait à un contrôle d’alcoolémie. Le groupement de gendarmerie avait mis en place vingt points de contrôle, principalement autour de l’agglomération toulousaine pour traquer les conducteurs alcoolisés.

Vers 3 h 30, avenue Eisenhower à Toulouse, un conducteur a ralenti à la vue des gendarmes avant de foncer droit devant. «Il aurait pu éviter le gendarme. Il lui a délibérément foncé dessus», estime le colonel Tavart, patron du groupement de la Haute-Garonne. Le militaire, âgé de 39 ans, a été projeté à plus de trois mètres et a lourdement chuté alors que la voiture, une Renault Megane, et son conducteur fonçaient vers le quartier de Bellefontaine. L’adjudant a été victime d’une double fracture tibia péroné. Il a été opéré hier matin à l’hôpital Purpan. «Il va aussi bien que possible au regard des circonstances et de la violence du choc», souligne le colonel.

La traque du chauffard s’est immédiatement organisée. «Nous avons mobilisé nos équipes en parfaite collaboration avec la police, notamment les équipes de la brigade anticriminalité», apprécie l’officier supérieur. La voiture, qui était passée sur une herse, n’a pas roulé longtemps. Elle a été retrouvée dans le quartier Bellefontaine, sans son conducteur. Des recoupements ont permis de le localiser à son domicile, dans le quartier Bagatelle. Ce garçon de 19 ans, qui conduisait sans permis et aurait déjà eu des problèmes avec la justice, a été sorti du lit à 6 heures. Il a été placé en garde à vue pour «tentative d’homicide sur agent de la force publique.»

Le bilan du contrôle d’alcoolémie avec plus de 6 000 dépistages reste éloquent avec l’interception de 162 conducteurs en état d’ivresse ; et 82 personnes conduisaient avec plus de 0,8 g d’alcool dans le sang. Et depuis le début de l’année, le nombre de tués sur la route en zone gendarmerie est en baisse de 25 %. «La preuve de l’intérêt de ces opérations anti-alcool coordonnées», souligne le colonel Tavart.

Sourceladepeche.fr  PUBLIÉ LE 17/12/2012.

Partagez cet article !